Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Reconstruction du sein

Lorsqu’il est sain, le sein est principalement composé de tissu adipeux et de glandes mammaires. Les glandes mammaires débouchent sur le sinus lactifère, qui les connecte au mamelon. Pendant la grossesse, les glandes mammaires gonflent afin de se préparer à produire du lait. C’est aussi dans les glandes mammaires que la plupart des cancers du sein se développent.

Après une mastectomie, l’excision chirurgicale de tissu mammaire, de nombreuses femmes choisissent de bénéficier d’une chirurgie mammaire reconstructrice, pour des raisons à la fois psychologiques et physiques.

Parfois, la peau du site de la mastectomie doit être étirée avant de pouvoir effectuer une chirurgie reconstructrice. Pour cela, on insère un certain type d’implant, appelé expandeur, sous la peau et le muscle pectoral. Un expandeur fonctionne comme ballon que l’on remplit doucement, à intervalles réguliers, de solution saline. Une fois que la peau est suffisamment étirée, une deuxième chirurgie est réalisée pour retirer l’expandeur et le remplacer par un implant permanent. Dans certains cas cependant, l’expandeur peut être permanent.

Une autre méthode de chirurgie mammaire reconstructrice consiste à utiliser de la peau et des muscles sains prélevés sur d’autres zones du corps. On peut par exemple utiliser une section de peau prélevée sur le grand dorsal, ou utiliser une partie du muscle grand droit, qu’on peut insérer dans la poitrine dans le cadre de la chirurgie mammaire reconstructrice. De nombreuses femmes choisissent également de bénéficier d’une reconstruction du mamelon et d’implants mammaires, quel que soit le type de chirurgie mammaire reconstructrice choisie.

La chirurgie mammaire reconstructrice peut être réalisée au même moment que la mastectomie, mais le plus souvent, les patientes prennent la décision de bénéficier d’une chirurgie reconstructrice après la mastectomie. Cette procédure est associée à plusieurs complications potentielles qui doivent faire l’objet d’une discussion avec les médecins avant l’intervention.

Emplacements