Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Dysplasie cervicale

L’utérus est l’organe central du système reproducteur de la femme. Cette chambre musculaire creuse abrite et protège un fœtus en développement pendant la grossesse. L’entrée de l’utérus, nommée le col de l’utérus, est un canal musculaire situé à l’intérieur du vagin. L’extérieur du col se poursuit dans le vagin et est tapissé de cellules plates, ou squameuses, tandis que l’intérieur du col est tapissé de grandes cellules dites en colonne. À la jonction de ces deux types de cellules, la jonction squamo-colonnaire, une croissance cellulaire anormale, ou dysplasie cervicale, peut se produire. Dans le cas de dysplasie légère, ou CIN I, seules quelques cellules peuvent être anormales. Toutefois, lorsqu’environ la moitié de l’épaisseur du revêtement cervical est affectée, la dysplasie est dite modérée, ou CIN II. La dysplasie s’aggrave en CIN III lorsque l’épaisseur totale du col présente des cellules anormales. Cette affection est nommée carcinome in situ, et si elle n’est pas traitée, elle peut évoluer en cancer du col de l’utérus invasif. Au cours d’un frottis, qui permet de détecter une dysplasie cervicale, un petit échantillon de cellules est prélevé sur la surface du col. Si des cellules anormales sont détectées à l’analyse des cellules, une colposcopie sera réalisée. Lors d’une colposcopie, le col est examiné avec une lentille grossissante et de petits échantillons de tissus sont biopsiés pour une évaluation pathologique plus précise. Il existe plusieurs méthodes de traitement d’une dysplasie cervicale en fonction de sa gravité. Dans la mesure où une détection précoce est essentielle pour la prévention du cancer du col de l’utérus, toutes les femmes devraient faire un frottis annuellement ou selon les recommandations de leur médecin, en fonction de l’âge de la femme et de ses antécédents médicaux.