Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation de la fonction des lymphocytes B et T

Deux principaux types de lymphocytes participent à l’immunité spécifique : les lymphocytes B et les lymphocytes T. Les lymphocytes T immatures sont produits dans la moelle osseuse, ils migrent ensuite jusqu’au thymus, où ils se différencient et acquièrent la capacité de reconnaître des antigènes spécifiques. Les lymphocytes T sont à l’origine de l’immunité à médiation cellulaire. Les lymphocytes B, qui se différencient dans la moelle osseuse, sont à l’origine de l’immunité à médiation humorale. La réponse à médiation cellulaire commence lorsqu’un pathogène est ingéré par une cellule présentatrice d’antigène, dans ce cas un macrophage. Une fois le pathogène morcelé par les enzymes lysosomiaux, les fragments antigéniques se présentent avec les molécules du CMH à la surface du macrophage. Les lymphocytes T, lorsqu’ils reconnaissent la molécule du CMH associée à un fragment antigénique, sont activés et se multiplient rapidement pour former une armée de lymphocytes T spécialisés. L’un des constituants de cette armée est le lymphocyte T cytotoxique. Les lymphocytes T cytotoxiques reconnaissent et détruisent les cellules ou tissus étrangers, ainsi que les cellules infectées par un virus. Les lymphocytes T cytotoxiques mémoire, qui sont un autre type de lymphocytes T, restent en réserve dans l’organisme. Si, dans le futur, ces lymphocytes T rencontrent à nouveau cet antigène spécifique, ils se différencieront rapidement en lymphocytes T cytotoxiques, fournissant ainsi une défense rapide et efficace. Les lymphocytes T Helper coordonnent les défenses spécifiques et non spécifiques, essentiellement en produisant des molécules qui stimulent la croissance et la différenciation des lymphocytes T et B. Les lymphocytes T suppresseurs inhibent la réponse immunitaire de façon à ce qu’elle prenne fin lorsque l’infection est contrôlée. Alors que le nombre de lymphocytes T Helper augmente presque d’un seul coup, le nombre de lymphocytes T suppresseurs augmente lentement, laissant le temps à la première réponse d’être efficace.