Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Radiographie

Une radiographie fait appel à un rayonnement de haute énergie qui peut traverser certains tissus corporels et créer une imagerie essentielle au diagnostic et au traitement. Le dispositif radiographique est constitué d’un tube à rayons X qui contient une paire d’électrodes, ou conducteurs, nommés cathode et anode.

La cathode est un filament qui libère de l’énergie à l’introduction d’un courant électrique, un peu comme une ampoule électrique. L’énergie de la cathode est libérée sous forme d’électrons. L’anode, située sur le côté opposé du tube à rayons X, est un disque constitué de tungstène, un matériau qui attire les électrons.

Lorsque les électrons libérés de la cathode entrent en contact avec le tungstène, ils libèrent de l’énergie sous la forme de photons. Ces photons à haute énergie sont canalisés par un cylindre en plomb et une série de filtres, créant un faisceau de rayons X. Le faisceau de rayons X est un faisceau à haute énergie qui ne peut être absorbé que par les tissus corporels denses tels que les os.

Lors d’une radiographie, un film radiographique est placé derrière les personnes, et celles-ci sont placées entre le film et le dispositif radiographique. Le dispositif radiographique focalise ensuite le faisceau d’énergie sur une zone spécifique du corps des personnes.

Lorsque l’énergie des rayons X traverse le corps des personnes, les photons du faisceau atteignent le film et entraînent une réaction chimique : les zones dans lesquelles l’énergie radiographique traverse le corps deviennent noires tandis que les zones dans lesquelles l’énergie est absorbée par les os apparaissent en blanc. Ce processus produit une radiographie, fréquemment désignée par le terme de radio.

Emplacements