Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Tomographie par émission de positrons – Tomodensitométrie (TEP-TDM)

Un scanner TEP-TDM allie les capacités de la TEP et la TDM en une machine qui identifie les tissus anormaux et leur emplacement. Toutefois, les scanners standard du passé ne décelaient souvent pas les petites lésions en raison du mouvement provoqué par le cycle respiratoire, les battements du cœur ou les mouvements de la personne.

La nouvelle technologie permet à un scanner TEP-TDM de détecter des lésions de moins de 2,0 mm et de mieux les délimiter, ce qui permet de détecter plus tôt les tissus cancéreux et de préserver les tissus sains d’une exposition aux rayonnements. Ces scanners ont également des capacités de différenciation respiratoire, ce qui ajoute des détails et de la clarté aux zones qui sont sujettes aux mouvements telles que le cœur et les poumons.

Pendant cette procédure, on administre tout d’abord aux personnes une injection de produit radiopharmaceutique qui prend environ 60 à 90 minutes à circuler dans tout le corps.

Les personnes sont allongées sur une table qui se déplace lentement autour d’un scanner de forme circulaire au fur et à mesure que ce dernier acquiert les informations dont il a besoin pour produire des images de TEP et TDM. Les personnes ne devraient absolument rien sentir pendant ce processus, qui peut prendre de 15 à 60 minutes.

La plate-forme immobile du scanner permet aux médecins d’identifier précisément de multiples petites lésions dans les zones affectées par le mouvement. Les médecins peuvent examiner ces images détaillées une fois que l’examen est terminé. De plus, le scanner est doté d’un logiciel qui mémorise et permet de superposer les images de lésions afin que des différences puissent être détectées d’un rendez-vous à l’autre.