Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Accouchement par césarienne

Toutes les femmes n’accouchent pas de manière traditionnelle par le vagin. En cas de souffrance du fœtus ou de la mère, de présentation par le siège (lorsque ce sont les pieds du bébé qui se présentent en premier lors de l’accouchement), ou de premier enfant né par césarienne, une césarienne peut être nécessaire.

Pour réaliser une césarienne, le médecin réalise généralement soit une incision latérale juste au-dessus du pubis, soit une incision verticale en dessous du nombril.

Les vaisseaux sanguins sont cautérisés au fur et à mesure de l’incision afin de ralentir le saignement. Après avoir incisé la peau, le tissu adipeux et le muscle de l’abdomen, la membrane qui recouvre les organes internes est ouverte afin de permettre l’accès à la vessie et à l’utérus. Généralement, le médecin insère ensuite ses mains dans le pelvis afin de déterminer la position du bébé et du placenta. Il pratique ensuite une incision, généralement sur la partie basse de l’utérus, et aspire les liquides présents dans l’utérus.

Il élargit ensuite l’incision avec ses doigts, puis attrape la tête du bébé et tire doucement, jusqu’à ce que la tête et le reste du corps sortent de l’utérus de la mère.

Enfin, les différentes couches de la paroi abdominale sont recousues les unes après les autres.

La mère bénéficie ensuite d’environ 3 à 5 jours de convalescence à l’hôpital. Les douleurs peuvent persister pendant quelques semaines et la limiter dans ses activités.

Cette procédure est associée à plusieurs complications potentielles qui doivent faire l’objet d’une discussion avec les médecins avant l’intervention.