Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Sténose valvulaire

Le cœur est un muscle qui bat et pompe le sang vers l’ensemble du corps. À l’intérieur du cœur, quatre valvules dirigent le flux sanguin dans la direction appropriée. Cependant, une valvule qui est devenue rétrécie ou épaissie peut compromettre le flux sanguin. Cette maladie est appelée sténose valvulaire.

Dans un cœur sain, deux valvules contrôlent le flux de sang à partir des cavités supérieures, ou oreillettes, vers les cavités inférieures, ou ventricules. Deux autres valvules contrôlent le flux sanguin des ventricules vers les poumons et le reste du corps.

Pendant un battement cardiaque normal, du sang riche en oxygène se déplace de l’oreillette gauche vers le ventricule gauche à travers la valvule mitrale. Le ventricule pompe le sang à travers la valvule aortique pour le distribuer dans tout le corps. Du sang pauvre en oxygène se déplace de l’oreillette droite vers le ventricule droit à travers la valvule tricuspide, puis est pompé à travers la valvule pulmonaire en chemin vers les poumons pour récupérer de l’oxygène.

De fines bandes fibreuses appelées cordages tendineux ouvrent et ferment les clapets, ou cuspides, des valvules mitrale et tricuspide. Les cordages tendineux sont ancrés à l’intérieur des ventricules. Lorsque les ventricules se contractent, les valvules mitrale et tricuspide sont tirées pour les refermer alors que les valvules aortique et pulmonaire s’ouvrent. Les valvules pulmonaire et aortique s’ouvrent et se ferment en réponse aux changements de pression des oreillettes et des ventricules.

Si une valvule se rétrécit, se rigidifie ou s’épaissit, le cœur doit travailler plus intensément pour forcer le passage du sang à travers l’ouverture rétrécie. Avec le temps, la surutilisation peut provoquer un élargissement et un épaississement du cœur lui-même. Une insuffisance cardiaque peut finir par se produire. La sténose valvulaire peut être présente à la naissance, ou elle peut se développer avec le temps en résultat d’une maladie cardiaque ou d’une maladie coronarienne.