Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Dr Larry Johnson

Trouver le juste milieu avec les vitamines : 5 choses à savoir — Commentaire

2017-09-07 Larry E. Johnson, MD, Associate Professor of Geriatrics, Reynolds Institute on Aging, UAMS College of Medicine

C’est un grand classique des films de science-fiction de série B : dans le futur, nous prenons tout simplement un comprimé pour répondre à nos besoins nutritionnels quotidiens, sans plus perdre de temps ni d’énergie à cuisiner un vrai repas et faire la vaisselle. Si remplacer un repas entier par une minuscule gélule n’est pas une réalité à ce jour, de nombreuses personnes utilisent des suppléments de vitamines et de minéraux pour essayer d’améliorer leur santé sans faire beaucoup d’efforts.

C’est une idée séduisante. Nous voudrions tous être en meilleure santé, et il est rassurant de penser que nous pouvons facilement améliorer notre bien-être ou contrebalancer nos mauvaises décisions pour la santé en termes de choix de vie et de régime alimentaire.

Il y a juste un problème. Prendre des suppléments de vitamines ou un supplément quotidien multivitaminique n’est pas une panacée, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes. Pour la plupart des personnes qui sont en bonne santé générale, il n’existe aucune preuve que la prise d’un supplément quotidien multivitaminique soit bénéfique pour la santé.

 Si vous prenez actuellement un supplément de vitamines ou que vous envisagez de le faire, voici cinq choses que vous devez savoir.

1. Les carences en vitamines sont relativement rares aux États-Unis

Heureusement, de nos jours, très peu de personnes ont à s’inquiéter d’avoir le scorbut. La raison en est que la plupart des personnes obtiennent assez de vitamine C dans leur régime alimentaire normal.

D’ailleurs, la plupart des personnes qui ont un régime alimentaire sain et équilibré en tirent toutes les vitamines dont elles ont besoin sans avoir à prendre de suppléments. De plus, il n’existe aucune preuve que les vitamines ont un impact sur la plupart des maladies à court terme.

La commercialisation des suppléments, qui lie des symptômes communs à des carences en vitamines, est également trompeuse. Des millions de personnes se sentent régulièrement fatiguées et épuisées, mais cela est davantage lié au fait de travailler trop et de ne pas dormir assez qu’au fait de manquer de vitamines.

2. Certains régimes alimentaires et certaines affections vous rendent plus susceptible d’avoir besoin de suppléments en vitamines

Si les carences en vitamines sont rares chez la plupart des adultes, les personnes qui suivent certains régimes alimentaires ou présentent certaines affections sont plus susceptibles d’avoir besoin de supplémenter leur apport en vitamines. Les végétaliens, par exemple, doivent s’assurer de prendre assez de vitamines D et B12. Les personnes qui sont intolérantes au lactose peuvent avoir besoin de plus de vitamine D et de calcium que ce que leur apporte leur régime alimentaire quotidien.

Les personnes souffrant de maladies inflammatoires de l’intestin comme la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, ainsi que toute personne ayant subi une intervention de chirurgie bariatrique, peuvent avoir besoin de vitamines supplémentaires. La prise de suppléments, en particulier de vitamines B, doit également être encouragée, sur les conseils d’un médecin, pour les personnes qui boivent beaucoup d’alcool.

3. Nos besoins en vitamines changent avec le temps

Avec l’âge, notre apport en certaines vitamines peut changer. Par exemple, la peau des personnes plus âgées ne produit pas autant de vitamine D lorsqu’elle est exposée au soleil. Ces personnes ont également tendance à passer de moins en moins de temps dehors. Il est essentiel de collaborer avec votre médecin pour vous assurer qu’avec l’âge, vous obtenez certaines vitamines, en particulier la vitamine D, en quantités appropriées.

4. Vous devez informer votre médecin des vitamines que vous prenez

Ne pas avoir besoin d’une ordonnance pour acheter des vitamines ne signifie pas que vous pouvez commencer à les prendre sans en parler d’abord à votre médecin. Trop de personnes craignent que leur médecin rejette l’idée de prendre une vitamine régulièrement, en particulier si elles n’ont pas de soucis de santé justifiant d’en prendre. Mais votre médecin serait disposé à discuter des avantages et des inconvénients avec vous.

En outre, certaines vitamines peuvent interférer avec les médicaments sur ordonnance. La vitamine E, par exemple, peut augmenter le risque de saignement pour les personnes qui prennent des anticoagulants. Un médecin qui connaît vos antécédents médicaux peut vous conseiller quant aux avantages et aux inconvénients potentiels de certains suppléments.

Votre médecin peut également vous déconseiller de prendre des suppléments vantant leurs qualités antioxydantes et anti-inflammatoires. En réalité, un certain degré d’inflammation est souvent positif. Il s’agit d’une réponse naturelle aux blessures et aux infections. Atteindre un équilibre permettant à votre corps d’utiliser l’inflammation comme un outil pour guérir tout en obtenant assez d’antioxydants est l’approche la plus saine, et votre médecin peut vous aider dans cette voie.

5. Les vitamines ne remplacent pas un régime alimentaire sain et l’activité physique

Si vous désirez réduire votre risque de problèmes de santé à long terme, comme les maladies cardiaques et le cancer, ne vous tournez pas vers les suppléments. Commencez par les fruits et légumes frais : adoptez un régime alimentaire sain et varié, riche en fruits et légumes frais et en céréales complètes. Trouvez une activité physique adaptée à votre situation, évitez de consommer trop d’alcool et ne fumez pas. Il n’existe pas de comprimé magique qui fera de vous une personne en meilleure santé, mais il y a de nombreuses façons de se sentir mieux et de vivre plus longtemps.

Dr Larry Johnson

Trouver le juste milieu avec les vitamines : 5 choses à savoir — Commentaire

2017-09-07 Larry E. Johnson, MD, Associate Professor of Geriatrics, Reynolds Institute on Aging, UAMS College of Medicine

C’est un grand classique des films de science-fiction de série B : dans le futur, nous prenons tout simplement un comprimé pour répondre à nos besoins nutritionnels quotidiens, sans plus perdre de temps ni d’énergie à cuisiner un vrai repas et faire la vaisselle. Si remplacer un repas entier par une minuscule gélule n’est pas une réalité à ce jour, de nombreuses personnes utilisent des suppléments de vitamines et de minéraux pour essayer d’améliorer leur santé sans faire beaucoup d’efforts.

C’est une idée séduisante. Nous voudrions tous être en meilleure santé, et il est rassurant de penser que nous pouvons facilement améliorer notre bien-être ou contrebalancer nos mauvaises décisions pour la santé en termes de choix de vie et de régime alimentaire.

Il y a juste un problème. Prendre des suppléments de vitamines ou un supplément quotidien multivitaminique n’est pas une panacée, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes. Pour la plupart des personnes qui sont en bonne santé générale, il n’existe aucune preuve que la prise d’un supplément quotidien multivitaminique soit bénéfique pour la santé.

 Si vous prenez actuellement un supplément de vitamines ou que vous envisagez de le faire, voici cinq choses que vous devez savoir.

1. Les carences en vitamines sont relativement rares aux États-Unis

Heureusement, de nos jours, très peu de personnes ont à s’inquiéter d’avoir le scorbut. La raison en est que la plupart des personnes obtiennent assez de vitamine C dans leur régime alimentaire normal.

D’ailleurs, la plupart des personnes qui ont un régime alimentaire sain et équilibré en tirent toutes les vitamines dont elles ont besoin sans avoir à prendre de suppléments. De plus, il n’existe aucune preuve que les vitamines ont un impact sur la plupart des maladies à court terme.

La commercialisation des suppléments, qui lie des symptômes communs à des carences en vitamines, est également trompeuse. Des millions de personnes se sentent régulièrement fatiguées et épuisées, mais cela est davantage lié au fait de travailler trop et de ne pas dormir assez qu’au fait de manquer de vitamines.

2. Certains régimes alimentaires et certaines affections vous rendent plus susceptible d’avoir besoin de suppléments en vitamines

Si les carences en vitamines sont rares chez la plupart des adultes, les personnes qui suivent certains régimes alimentaires ou présentent certaines affections sont plus susceptibles d’avoir besoin de supplémenter leur apport en vitamines. Les végétaliens, par exemple, doivent s’assurer de prendre assez de vitamines D et B12. Les personnes qui sont intolérantes au lactose peuvent avoir besoin de plus de vitamine D et de calcium que ce que leur apporte leur régime alimentaire quotidien.

Les personnes souffrant de maladies inflammatoires de l’intestin comme la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, ainsi que toute personne ayant subi une intervention de chirurgie bariatrique, peuvent avoir besoin de vitamines supplémentaires. La prise de suppléments, en particulier de vitamines B, doit également être encouragée, sur les conseils d’un médecin, pour les personnes qui boivent beaucoup d’alcool.

3. Nos besoins en vitamines changent avec le temps

Avec l’âge, notre apport en certaines vitamines peut changer. Par exemple, la peau des personnes plus âgées ne produit pas autant de vitamine D lorsqu’elle est exposée au soleil. Ces personnes ont également tendance à passer de moins en moins de temps dehors. Il est essentiel de collaborer avec votre médecin pour vous assurer qu’avec l’âge, vous obtenez certaines vitamines, en particulier la vitamine D, en quantités appropriées.

4. Vous devez informer votre médecin des vitamines que vous prenez

Ne pas avoir besoin d’une ordonnance pour acheter des vitamines ne signifie pas que vous pouvez commencer à les prendre sans en parler d’abord à votre médecin. Trop de personnes craignent que leur médecin rejette l’idée de prendre une vitamine régulièrement, en particulier si elles n’ont pas de soucis de santé justifiant d’en prendre. Mais votre médecin serait disposé à discuter des avantages et des inconvénients avec vous.

En outre, certaines vitamines peuvent interférer avec les médicaments sur ordonnance. La vitamine E, par exemple, peut augmenter le risque de saignement pour les personnes qui prennent des anticoagulants. Un médecin qui connaît vos antécédents médicaux peut vous conseiller quant aux avantages et aux inconvénients potentiels de certains suppléments.

Votre médecin peut également vous déconseiller de prendre des suppléments vantant leurs qualités antioxydantes et anti-inflammatoires. En réalité, un certain degré d’inflammation est souvent positif. Il s’agit d’une réponse naturelle aux blessures et aux infections. Atteindre un équilibre permettant à votre corps d’utiliser l’inflammation comme un outil pour guérir tout en obtenant assez d’antioxydants est l’approche la plus saine, et votre médecin peut vous aider dans cette voie.

5. Les vitamines ne remplacent pas un régime alimentaire sain et l’activité physique

Si vous désirez réduire votre risque de problèmes de santé à long terme, comme les maladies cardiaques et le cancer, ne vous tournez pas vers les suppléments. Commencez par les fruits et légumes frais : adoptez un régime alimentaire sain et varié, riche en fruits et légumes frais et en céréales complètes. Trouvez une activité physique adaptée à votre situation, évitez de consommer trop d’alcool et ne fumez pas. Il n’existe pas de comprimé magique qui fera de vous une personne en meilleure santé, mais il y a de nombreuses façons de se sentir mieux et de vivre plus longtemps.