Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Baisse de la libido chez l’homme

Par Irvin H. Hirsch, MD, Clinical Professor, Department of Urology, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

La baisse de la libido est une diminution du désir sexuel.

  • Des causes probables incluent des facteurs psychologiques (tels que la dépression, l’anxiété ou des problèmes relationnels), des médicaments et de faibles taux sanguins de testostérone.

  • En fonction de la cause, les médecins peuvent suggérer un accompagnement psychologique, prescrire un médicament différent ou recommander un traitement complémentaire à base de testostérone.

Le désir sexuel (libido) est très variable d’un homme à l’autre et peut baisser temporairement lors de périodes de fatigue ou d’angoisse. La libido a également tendance à diminuer progressivement avec l’âge. Une libido faible en permanence peut entraîner des tensions dans un couple.

Parfois, la libido est basse pendant toute la vie des hommes. Cela peut parfois provenir d’expériences sexuelles traumatiques au cours de l’enfance ou de l’inhibition volontaire des fantasmes. Le plus souvent, cependant, cette baisse apparaît après des années de désir sexuel normal. Les facteurs psychologiques, la dépression, l’anxiété et les problèmes relationnels, en sont bien souvent la cause. L’insuffisance rénale chronique peut diminuer la libido. Certains médicaments (ceux utilisés notamment pour traiter la dépression, l’anxiété ou le cancer de la prostate avancé) peuvent diminuer les taux sanguins de testostérone et également diminuer la libido.

Lorsque la libido diminue, les hommes pensent moins au sexe et ont moins de fantasmes, et ont des relations sexuelles moins fréquemment. Même s’ils sont stimulés sexuellement, par la vision, les mots ou le toucher, ils n’y trouvent pas d’intérêt. Les hommes avec une faible libido conservent souvent la capacité d’accomplir l’acte sexuel et peuvent parfois continuer à avoir des relations sexuelles uniquement pour satisfaire leur partenaire.

Une analyse de sang peut mesurer le taux de testostérone dans le sang. Le diagnostic d’un faible taux de testostérone (appelé hypogonadisme) est basé sur la description des symptômes et sur les faibles taux sanguins de testostérone.

Traitement

  • Accompagnement

  • Parfois, supplémentation en testostérone

Si la cause est psychologique, de nombreuses psychothérapies, telles que les thérapies comportementales, peuvent être utiles. L’accompagnement peut aider le couple à gérer les problèmes relationnels. Les hommes doivent également comprendre le rôle du stress et son impact sur les performances physiques.

Si le taux de testostérone est faible, une supplémentation en testostérone peut être administrée, sous forme de patch ou de gel appliqué sur la peau ou en injection. Auparavant, on pensait que ces traitements augmentaient légèrement le risque de crise cardiaque et d’AVC. Néanmoins, de récentes études n’ont pas permis de confirmer ces résultats. La supplémentation en testostérone n’est pas recommandée sauf si le taux de testostérone de l’homme est bas. Si la cause des faibles taux de testostérone est médicamenteuse, les médecins peuvent tenter d’utiliser un autre médicament.