Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Anomalies cutanées affectant le pénis

Par Patrick J. Shenot, MD, Associate Professor and Deputy Chair, Department of Urology, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Différentes anomalies peuvent affecter la peau du pénis. Certaines sont des troubles de peau généralisés qui affectent le pénis ainsi que d’autres parties de la peau. Des exemples sont le psoriasis, le lichen plan et la dermatite séborrhéique. Certaines affectent uniquement le pénis ou affectent le pénis avant d’affecter d’autres régions. La peau du pénis peut également être affectée par un cancer.

Infections du pénis

Les excroissances qui apparaissent sur le pénis sont parfois provoquées par des infections, tout spécialement des maladies sexuellement transmissibles. La syphilis peut par exemple entraîner l’émergence de papules planes, d’aspect rose ou gris (condylomata lata). Certaines infections virales peuvent également produire une ou plusieurs petites formations cutanées, dures et avec une pointe en relief (verrues génitales ou condylomes acuminés) ou à la pointe légèrement creusée (molluscum contagiosum). La gale peut causer de petites boursouflures prurigineuses.

Lichen plan du pénis

Le lichen plan peut causer de petites taches plates ou saillantes sur la tête ou sur les corps caverneux du pénis. Elles sont souvent prurigineuses. Parfois, des plaies douloureuses apparaissent sur le pénis et dans les gencives (syndrome péno-gingival). Le lichen plan disparaît généralement de lui-même. Aucun traitement n’est requis sauf si le prurit est gênant. Des crèmes à base de corticoïdes peuvent soulager le prurit.

Papules perlées péniennes

Les papules perlées péniennes sont des excroissances anormales dont l’origine est dans les vaisseaux sanguins du pénis. Elles se présentent sous la forme de petites excroissances généralement de la même couleur que la peau en forme de dômes ou de poils sur les corps caverneux du pénis. Elles sont inoffensives, normales et courantes et touchent jusqu’à 10 % des hommes. Aucun traitement n’est nécessaire.

Balanite xerotica obliterans

La balanite xerotica obliterans (également appelée lichen scléreux atrophique) survient lorsqu’une inflammation chronique (à long terme) rend dure et blanchâtre la peau située près de l’extrémité du pénis. L’ouverture de l’urètre (méat) est souvent entourée par ce tissu dur et blanc, qui finit par obstruer la sortie de l’urine et du liquide séminal. Les antibiotiques, les crèmes à base de corticoïdes ou les crèmes anti-inflammatoires peuvent soulager l’inflammation, mais si le méat de l’urètre doit être rouvert, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Eczéma de contact du pénis

L’eczéma de contact est souvent causé par l’utilisation d’un préservatif en latex chez les hommes allergiques au latex. Généralement, il cause l’apparition de taches rouges et prurigineuses. Parfois la peau est lésée ou un épanchement liquidien peut suinter autour des taches. Les hommes concernés doivent plutôt utiliser un préservatif synthétique qui n’est pas fabriqué en latex. Les préservatifs naturels n’offrent pas de protection suffisante contre les infections par le virus de l’immunodéficience humaine. Si nécessaire, les symptômes peuvent être soulagés par une crème à base de corticoïdes, telle qu’une crème à base d’hydrocortisone à 1 % (disponible en vente libre).

Cancers cutanés locaux (in situ) du pénis

Les cancers cutanés locaux du pénis peuvent inclure :

L’érythroplasie de Queyrat et la maladie de Bowen du pénis sont des zones bien délimitées de pigmentation rougeâtre duveteuse sur le gland (érythroplasie de Queyrat ) ou des zones blanc-gris épaisses sur le corps de la verge (maladie de Bowen), principalement chez les hommes non circoncis.

La papulose bowénoïde implique des papules plus petites, souvent plusieurs, sur le corps de la verge.

La maladie de Paget du mamelon (à ne pas confondre avec la maladie de Paget osseuse) est un cancer rare se développant dans des endroits autres que les seins, notamment le pénis.

Les médecins prélèvent un échantillon de tissu pour l’examiner (biopsie) afin de déterminer le type de cancer et pour s’assurer que le cancer ne s’est pas étendu au-delà de la peau.

Une crème à base de fluorouracile, une intervention chirurgicale ou un traitement laser peut être utilisé pour retirer le cancer. Les hommes touchés doivent être régulièrement surveillés à la recherche d’une récidive ou d’une propagation.

Ressources dans cet article