Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Phimosis et paraphimosis

Par Patrick J. Shenot, MD, Associate Professor and Deputy Chair, Department of Urology, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Le phimosis et le paraphimosis peuvent se développer uniquement chez les hommes non circoncis.

Phimosis

Le phimosis provoque un resserrement du prépuce qui empêche la découverte du gland (l’extrémité en forme de cône du pénis). Cette situation est normale chez les nourrissons ou les enfants et se résout d’elle-même, généralement vers l’âge de 5 ans environ, sans besoin de traitement. Chez les personnes âgées, le phimosis peut être provoqué par une irritation prolongée ou une inflammation récidivante du gland et du prépuce (balanoposthite). Un prépuce trop serré peut gêner la miction et l’activité sexuelle ; il peut aussi augmenter le risque d’infections urinaires.

Le traitement habituel est la circoncision. Cependant, chez les enfants, l’application d’une crème à base de corticoïdes 2 ou 3 fois par jour et un léger étirement périodique du prépuce sont parfois efficaces et évitent aux enfants une circoncision. La crème peut être utilisée pendant une période maximale de 3 mois.

Paraphimosis

Le paraphimosis est une rétraction irréversible du prépuce en arrière du gland. Il se produit en général lorsque le prépuce est laissé rétracté après une procédure médicale (telle qu’un cathétérisme) ou après que le pénis des enfants a été nettoyé. Le gland gonfle, en augmentant la pression autour du prépuce qui se rétracte. Cette pression croissante finit par empêcher que le sang irrigue le pénis, ce qui peut entraîner une destruction du tissu pénien si le prépuce n’est pas reporté dans sa position initiale.

Le paraphimosis est une urgence médicale, et il faut le traiter immédiatement. Le traitement immédiat consiste à comprimer le gland pour en réduire le volume afin que le prépuce puisse être reporté vers l’avant. Si cette technique ne marche pas, le pénis est anesthésié et le prépuce est incisé pour soulager la constriction. Une circoncision est réalisée ultérieurement.