Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Adénomyose

Par S. Gene McNeeley, MD, Clinical Professor;Chief of Gynecology, Center for Advanced Gynecology and Pelvic Health, Michigan State University, College of Osteopathic Medicine;Trinity Health

Dans l’adénomyose, le tissu glandulaire de la muqueuse utérine (endomètre) grandit dans la paroi musculaire de l’utérus. L'utérus est hypertrophié, et sa taille est parfois multipliée par deux ou trois.

L'adénomyose est une affection fréquente. Mais elle ne provoque de symptômes que chez peu de femmes, habituellement celles âgées entre 35 et 50 ans. Certaines femmes atteintes d’adénomyose souffrent également d'endométriose ou de fibromes. Elle est plus fréquente chez les femmes ayant eu des enfants. Sa cause est inconnue.

Symptômes

Les symptômes comprennent des menstruations abondantes et douloureuses, des saignements intermenstruels, des douleurs vagues de la région pelvienne et une sensation de tension de la vessie et du rectum. Parfois, les rapports sexuels sont douloureux.

Ces symptômes disparaissent ou s'atténuent généralement après la ménopause.

Diagnostic

  • Échographie ou imagerie par résonance magnétique

  • Parfois biopsie

Les médecins suspectent une adénomyose lorsqu'ils réalisent un examen gynécologique et découvrent que l'utérus est hypertrophié, de forme arrondie et de consistance plus souple que la normale.

Le diagnostic repose habituellement sur les résultats de l'échographie ou de l'imagerie par résonance magnétique (IRM) du bassin. Une échographie est souvent réalisée à l'aide d'une sonde à ultrasons insérée dans le vagin.

Parfois, lorsque l’adénomyose provoque des saignements anormaux, on effectue une biopsie.

Traitement

  • Pilules contraceptives ou dispositif intra-utérin au lévonorgestrel

  • Pour les symptômes sévères, hystérectomie

Généralement, aucun traitement n'est efficace, bien qu'il puisse être utile de prendre une pilule contraceptive (contraceptif oral) ou d'utiliser un dispositif intra-utérin (DIU) libérant une hormone féminine de synthèse appelée lévonorgestrel pour contrôler les saignements.

Contre la douleur, on peut avoir recours aux antalgiques.

Si les symptômes sont sévères, une hystérectomie est réalisée.