Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Kystes sur la glande de Bartholin

(Kyste de la glande de Bartholin)

Par S. Gene McNeeley, MD, Clinical Professor;Chief of Gynecology, Center for Advanced Gynecology and Pelvic Health, Michigan State University, College of Osteopathic Medicine;Trinity Health

Les kystes de la glande de Bartholin sont des sacs remplis de mucus qui peuvent se former lorsque les glandes situées près de l’ouverture du vagin sont bouchées.

  • Ces kystes sont généralement indolores ; cependant, s’ils présentent un volume important, ils peuvent gêner la position assise, la marche et les rapports sexuels.

  • Ils peuvent s’infecter, formant ainsi un abcès douloureux.

  • En général, les médecins peuvent voir ou sentir ces kystes lors de l’examen pelvien.

  • Les médecins peuvent créer une ouverture permanente de ces kystes vers l’extérieur ou peuvent les enlever chirurgicalement.

Les glandes de Bartholin sont des glandes rondes et très petites, situées dans la vulve, de chaque côté de l’ouverture du vagin. Du fait qu’elles se trouvent situées profondément sous la peau, elles sont normalement imperceptibles. Ces glandes peuvent aider à fournir des liquides pour la lubrification durant les rapports sexuels.

Si les canaux de ces glandes sont bouchés, celles-ci se remplissent de mucus et augmentent de volume. Cela forme un kyste. Ces kystes se développent chez environ 2 % des femmes ; en général, il s’agit de femmes d’une vingtaine d’années. Ils peuvent s’infecter, formant ainsi un abcès. À mesure que les femmes vieillissent, elles sont moins susceptibles d'avoir des kystes et des abcès.

On ignore généralement ce qui est à l’origine de cette obstruction. Dans de rares cas, les kystes sont dus à une maladie sexuellement transmissible, telle que la gonorrhée.

Qu’est-ce qu’un kyste de la glande de Bartholin ?

Les petites glandes qui se trouvent de chaque côté de l’orifice vaginal, appelées glandes de Bartholin, peuvent se boucher. Les liquides s’accumulent alors et les glandes enflent, formant un kyste. La taille des kystes peut aller de celle d’un petit pois à celle d’une balle de golf, voire plus grande encore. La plupart du temps, ils ne se développent que d’un seul côté. Ils peuvent s’infecter, formant ainsi un abcès.

Symptômes

La plupart des kystes ne causent pas de symptômes. Cependant, s’ils augmentent de volume, ils peuvent causer une gêne pour la position assise, la marche ou les rapports sexuels. La femme peut remarquer un nodule indolore près de l’ouverture du vagin, donnant à la vulve un aspect inégal.

Les abcès causent une douleur aiguë et parfois de la fièvre. Ils sont sensibles au toucher. La peau au-dessus des abcès semble rouge. La femme peut présenter des pertes vaginales, qui sont généralement sans relation avec l’abcès.

Diagnostic

  • Examen pelvien

  • Parfois biopsie

Il faut consulter un médecin dans les circonstances suivantes :

  • le kyste continue à grossir ou subsiste après avoir immergé la zone dans de l’eau chaude pendant plusieurs jours (dans une baignoire ou un bain de siège) ;

  • le kyste est douloureux (indiquant souvent la présence d’un abcès) ;

  • une fièvre apparaît ;

  • le kyste gêne la marche ou la position assise ;

  • la femme a plus de 40 ans.

Si un kyste est suffisamment volumineux pour que la femme le remarque ou pour que des symptômes se développent, les médecins peuvent le voir ou le sentir lors d'un examen pelvien ( Examen gynécologique). En général, les médecins sont capables de dire s’il est infecté d’après son aspect. En cas d’écoulement, les médecins enverront éventuellement un échantillon pour analyse afin de détecter d’autres infections, y compris des maladies sexuellement transmissibles. Si un abcès s'est développé, les médecins mettent également en culture le liquide provenant de l'abcès.

Du fait que le cancer de la vulve ressemble parfois à un kyste, les médecins enlèveront peut-être le kyste afin de l’examiner au microscope (biopsie). On pratique généralement une biopsie si le kyste présente un aspect irrégulier ou bosselé, ou si la femme a plus de 40 ans.

Traitement

  • Faire tremper la zone dans de l'eau tiède

  • Si un kyste entraîne des symptômes ou apparaît chez une femme de plus de 40 ans, chirurgie

Si le kyste est peu douloureux ou indolore, la femme pourra le traiter elle-même. Elle pourra recourir à un bain de siège ou se baigner dans quelques centimètres d’eau chaude, dans une baignoire. Les bains doivent durer entre 10 et 15 minutes et être pris 3 ou 4 fois par jour. Les kystes disparaissent parfois au bout de quelques jours de ce traitement. Si le traitement est inefficace, il faut consulter un médecin.

Chez les femmes de moins de 40 ans, seuls les kystes qui causent des symptômes nécessitent un traitement. Un drainage des kystes est généralement inefficace, car ceux-ci réapparaissent fréquemment. On pourra recourir à la chirurgie afin de pratiquer une ouverture permanente du canal de la glande vers la surface de la vulve. Ainsi, si des liquides remplissent le kyste à nouveau, ils seront drainés à l’extérieur. Après l’injection d’un anesthésique local pour endormir le site, l’une des procédures suivantes est réalisée :

  • Mise en place d’un cathéter : une petite incision est pratiquée dans le kyste de façon à pouvoir y insérer une petite sonde à ballonnet (cathéter). Une fois en place, le ballonnet est gonflé et le cathéter est laissé en place pendant 4 à 6 semaines, de façon à former une ouverture permanente. L’insertion et le retrait du cathéter se font en consultation chez le médecin. La femme peut accomplir ses activités normales tandis que le cathéter est en place ; cependant, les rapports sexuels peuvent s’avérer inconfortables ;

  • Marsupialisation : le médecin pratique une petite incision dans le kyste et suture les bords internes du kyste à la surface de la vulve. Cette procédure est effectuée en salle d’opération, en ambulatoire. Une anesthésie générale est parfois nécessaire.

Suite à ces procédures, la femme pourra avoir des pertes pendant quelques semaines. En général, l’utilisation de protège-slips est suffisante. Prendre des bains de siège plusieurs fois par jour peut aider à soulager l’inconfort et accélérer la guérison.

Si les kystes réapparaissent, ils pourront être enlevés chirurgicalement. Cette procédure est effectuée en salle d’opération.

Si la femme a plus de 40 ans, tous les kystes doivent être traités. Le traitement comprend

  • Retrait du kyste en entier par voie chirurgicale.

  • Prélèvement d'une partie du kyste pour réaliser des tests à la recherche d'un cancer, puis marsupialisation du kyste

En cas d’abcès, des antibiotiques sont administrés par voie orale pendant 1 semaine. Un cathéter peut être introduit afin de drainer l’abcès, ou une marsupialisation peut être pratiquée d’abord afin de traiter l’abcès, ou plus tard pour empêcher le kyste de se remplir à nouveau.

Indépendamment du traitement utilisé, il arrive que les kystes réapparaissent.

Ressources dans cet article