Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Sténose cervicale

Par S. Gene McNeeley, MD, Hutzel Women’s Hospital;Michigan State University, College of Osteopathic Medicine, Hutzel Women’s Health Specialists

La sténose cervicale est un rétrécissement du passage du col de l’utérus (la partie basse de l’utérus).

  • une stérilité peut survenir ou l’utérus peut se remplir de sang ou de pus ;

  • l’ouverture du col de l’utérus peut être élargie afin de soulager les symptômes.

Dans la sténose cervicale, le passage du col de l’utérus (entre le vagin et le corps principal de l’utérus) est étroit ou complètement fermé.

Certaines femmes sont nées avec une sténose cervicale. Pour d’autres, la sténose cervicale a pour origine une maladie ou une autre situation, telle que :

  • un cancer (du col de l’utérus ou de l’endomètre) ;

  • une intervention chirurgicale pour traiter les modifications précancéreuses du col de l’utérus (dysplasie) ;

  • des procédures qui détruisent ou enlèvent la muqueuse utérine (ablation de l’endomètre) chez les femmes atteintes de saignements vaginaux persistants ;

  • une radiothérapie pour traiter un cancer du col de l’utérus ou de la muqueuse utérine (cancer de l’endomètre) ;

  • la ménopause, du fait que les tissus du col de l’utérus s’amincissent (atrophie).

La sténose cervicale peut provoquer une accumulation de sang dans l’utérus (hématométrie). Chez les femmes qui ont toujours des cycles menstruels, du sang menstruel mêlé à des cellules de l’utérus peut couler à l’arrière du pelvis, causant éventuellement une endométriose (voir Endométriose). Si du pus se forme dans l’utérus (comme cela peut être le cas avec un cancer du col de l’utérus ou de l’endomètre), le pus peut s’accumuler dans l’utérus. L’accumulation de pus dans l’utérus est appelée pyomètre.

Symptômes

Avant la ménopause, la sténose cervicale peut occasionner des anomalies menstruelles, comme une absence de règles (aménorrhée), des règles douloureuses (dysménorrhée) et des saignements anormaux. La sténose cervicale cause parfois aussi une stérilité, du fait que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser le col de l’utérus pour aller féconder l’ovule.

Après la ménopause, la sténose cervicale peut être présente, mais asymptomatique.

Une hématométrie ou un pyomètre peut causer des douleurs ou dilater l’utérus. La femme peut parfois sentir un nodule dans la zone pelvienne.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur les symptômes présentés et sur la situation, par exemple :

  • lorsque les règles s’arrêtent ou deviennent douloureuses après une intervention chirurgicale du col de l’utérus ;

  • lorsque le médecin ne peut introduire un instrument dans le col de l’utérus afin de recueillir un échantillon de tissus du col pour un frottis ou son équivalent (cytologie cervicale), ou de la muqueuse utérine (biopsie endométriale).

Le médecin confirme le diagnostic en essayant de passer une sonde dans l’utérus à travers le col de l’utérus.

Aucun examen supplémentaire n’est nécessaire dans les situations suivantes :

  • les femmes ménopausées qui n’ont jamais eu de résultats de frottis anormaux ;

  • les femmes qui ne présentent aucun symptôme, hématométrie ou pyomètre.

Si la sténose cervicale provoque des symptômes, une hématométrie ou un pyomètre, des échantillons de tissus sont prélevés et examinés au microscope afin d’exclure un cancer. Après un traitement (destiné à élargir le col de l’utérus), le médecin prélève des échantillons de tissus du col de l’utérus et de la muqueuse utérine.

Traitement

La sténose cervicale n’est traitée que si la femme présente des symptômes, une hématométrie ou un pyomètre. Le col peut ensuite être élargi (dilaté) grâce à l’insertion de petites tiges métalliques lubrifiées (dilatateurs) dans son ouverture, qui seront progressivement remplacées par des tiges plus grandes. Pour tenter de garder le col de l’utérus ouvert, le médecin placera éventuellement une sonde (stent cervical) dans le col de l’utérus pendant 4 à 6 semaines.