Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Généralités sur l’appareil génital féminin

Par Robert G. Brzyski, MD, PhD, The University of Texas Health Science Center at San Antonio ; Jennifer Knudtson, MD, University of Texas Health Science Center at San Antonio

L’appareil génital féminin est formé des organes génitaux externes et internes. Les seins sont parfois considérés comme appartenant à l’appareil génital féminin (voir Généralités sur les maladies du sein). Toutefois, d’autres parties ont également un rôle dans le développement et le fonctionnement de l’appareil génital. Parmi elles figurent :

  • l’hypothalamus (une zone du cerveau) ;

  • l’hypophyse (située à la base du cerveau, directement sous l’hypothalamus) ;

  • les glandes surrénales (situées au-dessus des reins).

L’hypothalamus organise les interactions entre les organes génitaux, l’hypophyse et les glandes surrénales dans le but de réguler l’appareil génital féminin (voir Principales glandes endocrines). Ces régions de l’organisme interagissent entre elles par la libération d’hormones. Les hormones sont de véritables messagers chimiques contrôlant et coordonnant les activités de l’organisme. L’hypothalamus produit la gonadolibérine, qui stimule l’hypophyse, qui synthétise à son tour les hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes. Ces hormones stimulent les ovaires, qui fabriquent les hormones sexuelles féminines (œstrogènes et progestérone) et les hormones sexuelles masculines (androgènes). (Les hormones sexuelles masculines stimulent la croissance de la pilosité pubienne et axillaire à la puberté, et maintiennent la masse musculaire chez les filles comme chez les garçons.) Après l’accouchement, l’hypothalamus indique à l’hypophyse de produire la prolactine, hormone responsable de la production de lait. Les glandes surrénales produisent de petites quantités d’hormones sexuelles féminines et masculines.