Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Cancer des trompes de Fallope

Par Pedro T. Ramirez, MD, The University of Texas MD Anderson Cancer Center ; David M. Gershenson, MD, The University of Texas MD Anderson Cancer Center

Le cancer des trompes de Fallope se développe dans les conduits qui relient les ovaires à l’utérus.

  • la plupart des cancers qui affectent les trompes de Fallope se sont propagés depuis d’autres parties du corps ;

  • les femmes ressentent d’abord de vagues symptômes tels que des douleurs abdominales ou une distension abdominale, ou aucun symptôme.

  • Une tomodensitométrie permet de rechercher d’éventuelles anomalies.

  • Généralement, l’utérus, les ovaires et les trompes de Fallope sont retirés, avant une chimiothérapie.

Aux États-Unis, les cancers des trompes de Fallope représentent moins de 1 % des cancers gynécologiques. Le cancer qui se développe dans les trompes de Fallope est rare. La plupart des cancers qui affectent les trompes de Fallope ont pour origine une autre partie de l’organisme. Il est généralement diagnostiqué chez des femmes de 50 à 60 ans. Les risques de développer ce cancer sont accrus chez les femmes souffrant des affections suivantes :

  • inflammation à long terme des trompes de Fallope (salpingite chronique) ;

  • maladies provoquant une inflammation dans d’autres parties du corps, telle que la tuberculose.

  • Stérilité

Plus de 95 % des cancers des trompes de Fallope sont des adénocarcinomes se développant à partir de cellules glandulaires. Certains sont des sarcomes se développant à partir du tissu conjonctif. Le cancer des trompes de Fallope se propage sur le même mode que le cancer de l’ovaire, c’est-à-dire généralement directement aux zones adjacentes ou par le système lymphatique pour finalement atteindre d’autres régions de l’organisme.

Symptômes

Les symptômes comprennent : une vague gêne abdominale, une distension abdominale et des douleurs pelviennes ou abdominales. Une sécrétion aqueuse vaginale est observée chez certaines femmes. Lorsque le cancer est avancé, la cavité abdominale est parfois remplie de liquide (un état appelé ascite), et la femme peut sentir une grosse masse pelvienne.

Diagnostic

Le cancer des trompes de Fallope n’est pas souvent diagnostiqué à un stade précoce. Il est parfois diagnostiqué tôt lorsqu’une masse ou une autre anomalie est détectée pendant un examen gynécologique de routine ou une imagerie pratiquée pour une autre raison. Habituellement, le cancer n’est diagnostiqué qu’à un stade avancé, lorsqu’une grosse masse ou des ascites graves sont constatées.

Lorsqu’un cancer est suspecté, une tomodensitométrie (TDM) est généralement effectuée. Si les résultats suggèrent la présence d’un cancer, la chirurgie permet de confirmer le diagnostic, de déterminer l’étendue de la diffusion et de pratique une exérèse aussi complète que possible de la tumeur.

Le médecin détermine le stade du cancer en fonction de l’ampleur de la propagation :

  • stade I : Le cancer est présent dans une seule trompe de Fallope ou dans les deux ;

  • stade II : le cancer s’est disséminé aux tissus adjacents, mais il est toujours confiné dans le pelvis (qui contient les organes reproducteurs, la vessie et le rectum) ;

  • stade III : le cancer s’est propagé aux organes abdominaux (tels que l’intestin et le foie) ou aux ganglions voisins ;

  • stade IV : le cancer a diffusé vers des organes distants.

Pronostic

Le pronostic est semblable à celui des femmes atteintes d’un cancer de l’ovaire.

Traitement

Le traitement consiste presque toujours dans l’ablation de l’utérus (hystérectomie), des ovaires et des trompes de Fallope (salpyngo-ovariectomie), des ganglions adjacents et des tissus environnants. La chimiothérapie (comme pour le traitement du cancer de l’ovaire) est en général nécessaire après l’intervention chirurgicale. Les agents chimiothérapeutiques les plus utilisés sont le carboplatine et le paclitaxel.

La radiothérapie est rarement utilisée. En cas de découverte de métastases, une exérèse aussi complète que possible de la tumeur améliore le pronostic vital.