Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Embolie de liquide amniotique

Par Julie S. Moldenhauer, MD, Associate Professor of Clinical Obstetrics and Gynecology in Surgery, The Garbose Family Special Delivery Unit;Attending Physician, The Center for Fetal Diagnosis and Treatment, Children's Hospital of Philadelphia;The University of Pennsylvania Perelman School of Medicine

Une embolie de liquide amniotique se produit lorsque du liquide amniotique (le liquide qui entoure le fœtus dans l’utérus) qui contient des cellules ou du tissu provenant du fœtus pénètre dans le sang de la mère et provoque une réaction grave. Cette réaction peut causer des lésions pulmonaires et cardiaques, et engendre un saignement excessif.

L’embolie de liquide amniotique est très rare.

Le risque est accru lorsque :

  • l’accouchement se fait par césarienne ou à l’aide de forceps ;

  • la femme est plus âgée ;

  • il y a plus d’un seul fœtus dans l’utérus ;

  • le placenta se détache trop tôt (décollement placentaire) ou se trouve mal placé (placenta praevia) ;

  • la femme a subi une lésion abdominale, une déchirure du col de l’utérus ou une rupture utérine ;

  • il y a trop de liquide autour du bébé (polyhydramnios) ;

  • le travail est déclenché (induit).

Le liquide ou le tissu peut provoquer une réaction grave chez la femme. Elle peut présenter un rythme cardiaque rapide ou irrégulier, une faible tension artérielle et une gêne respiratoire. Elle peut arrêter de respirer (insuffisance respiratoire) ou son cœur peut arrêter de battre (arrêt cardiaque). Environ 13 à 44 % des femmes qui font une embolie de liquide amniotique meurent.

La coagulation intravasculaire disséminée est une complication fréquente. Elle survient lorsque de petits caillots se forment dans le sang, ce qui entraîne une hémorragie massive. Des soins d’urgence sont nécessaires.

La rapidité du diagnostic et du traitement de l’embolie du liquide amniotique est essentielle. Ce diagnostic s’appuie sur les symptômes, surtout lorsque la patiente présente les trois symptômes suivants :

  • gêne respiratoire soudaine ;

  • hypotension artérielle ;

  • saignements généralisés et non contrôlés.

La femme reçoit éventuellement une transfusion de sang et de composants sanguins. L’injection d’un facteur de coagulation sanguine (qui aide la formation de caillot sanguin) peut sauver la vie de la patiente. Celle-ci peut nécessiter une assistance respiratoire ou médicamenteuse pour aider le cœur à se contracter.