Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Embolie de liquide amniotique

Par Julie S. Moldenhauer, MD, The Children's Hospital of Philadelphia

L’embolie de liquide amniotique survient lorsqu’une certaine quantité de liquide amniotique, le liquide qui entoure le fœtus dans la cavité utérine, pénètre dans la circulation fœto-maternelle, généralement au cours d’un travail laborieux.

L’embolie de liquide amniotique est très rare. Le risque est accru lorsque :

  • l’accouchement se fait par césarienne ou à l’aide de forceps ;

  • la femme est plus âgée ;

  • il y a plus d’un fœtus ;

  • le placenta se détache trop tôt (décollement placentaire) ou se trouve mal placé (placenta praevia) ;

  • la femme a subi une lésion abdominale.

Le liquide peut provoquer une réaction grave chez la femme. Elle peut présenter une fréquence cardiaque rapide ainsi qu’un rythme cardiaque irrégulier. Elle peut s’évanouir ou entrer en état de choc, ou même présenter un arrêt cardiaque. Environ 13 à 44 % des femmes qui font une embolie de liquide amniotique meurent. La coagulation sanguine extensive (coagulation intravasculaire disséminée), parfois accompagnée de saignements, est une complication fréquente qui impose des soins d’urgence (voir Coagulation intravasculaire disséminée (CIVD)).

La rapidité du diagnostic et du traitement est essentielle. Les médecins diagnostiquent ce problème d’après les symptômes présentés.

La femme reçoit éventuellement une transfusion de sang et de composants sanguins. L’injection d’un facteur de coagulation sanguine (qui aide la formation de caillot sanguin) peut sauver la vie de la patiente. Celle-ci peut nécessiter une assistance respiratoire ou médicamenteuse pour aider le cœur à se contracter.