Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Grossesse prolongée et post-maturité

Par Julie S. Moldenhauer, MD, The Children's Hospital of Philadelphia

Une grossesse prolongée est une grossesse qui dure 42 semaines ou plus. En cas de post-maturité, le placenta ne peut plus maintenir un terrain propice au fœtus, du fait de la trop longue durée de la grossesse.

La plupart des grossesses qui dépassent de peu la 41e ou la 42e semaine ne présentent pas de troubles. Cependant, au-delà de cette période, des problèmes peuvent survenir, car le placenta ne peut souvent plus continuer à fournir les substances nutritives appropriées au fœtus. Cet état est appelé post-maturité. Les grossesses prolongées majorent le risque de problèmes tels qu’un travail difficile, la nécessité de recourir à une césarienne et l’émission de méconium (les premières selles du fœtus) avant l’accouchement. Le méconium peut parfois être inhalé avant ou pendant l’accouchement, causant ainsi des difficultés respiratoires chez l’enfant peu après la naissance. Chez le fœtus né après terme, les tissus mous (tels que les muscles) peuvent s’atrophier. Le fœtus ou le nouveau-né peut être privé d’oxygène ou mourir.

Le saviez-vous ?

  • Si une grossesse dure plus de 42 semaines, le placenta peut mal fonctionner, ce qui entraîne des problèmes chez le fœtus.

À partir de la 41e semaine, le médecin effectue habituellement des examens pour évaluer les mouvements fœtaux, la fréquence cardiaque et la quantité de liquide amniotique, qui diminue de façon importante en cas de grossesse prolongée. Le médecin utilise l’échographie et éventuellement le monitoring électronique du rythme cardiaque fœtal pour surveiller l’état du fœtus (voir Surveillance du fœtus).

En général, à la 41e semaine, ou parfois à la 42e, le travail est provoqué. Un accouchement par césarienne s’avère parfois nécessaire.

Ressources dans cet article