Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des grossesses à risque

Par Raul Artal, MD, Professor and Chair, Department of Obstetrics, Gynecology and Women's Health, Saint Louis University School of Medicine

Il n’y a aucune définition formelle ou universellement acceptée de la grossesse à risque. En général, le terme se rapporte à l’existence d’au moins une des situations suivantes :

  • la probabilité de maladie ou de décès de la mère ou de l’enfant est plus élevée que la normale ;

  • la probabilité de complications avant ou après l’accouchement est plus élevée que la normale.

Mortalité maternelle

La mortalité maternelle désigne les décès de femmes des suites de complications lors de la grossesse ou de l’accouchement.

Aux États-Unis, la mortalité maternelle augmente. En 2013, on comptait 28 décès pour 100 000 accouchements. Les femmes non blanches présentent un risque de décès 3 à 4 fois plus important que les femmes blanches. Le taux de mortalité maternelle est bien plus élevé aux États-Unis que dans les autres pays occidentaux (tels que l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Suède ou la Suisse) Cependant, la quasi-totalité des décès maternels se produit dans les pays en voie de développement. Plus de la moitié se produisent en Afrique subsaharienne (Nigeria inclus) et près d’un tiers en Asie du Sud (Inde incluse).

Comparaison du taux de mortalité maternelle dans différents pays

Ce graphique compare le taux de mortalité maternelle dans différents pays.

La mortalité maternelle représente le nombre de femmes qui décèdent pendant la grossesse ou peu après l’accouchement, des suites de complications liées à la grossesse

Le taux de mortalité maternelle est le nombre de ces décès pour 100 000 naissances vivantes (accouchement d’un bébé vivant).

En 2013, ce taux allait de 1 (au Bélarus) à 980 (au Tchad) décès pour 100 000 naissances vivantes (ces deux pays ne sont pas inclus dans le tableau ci-dessous). Le taux de mortalité maternelle est significativement plus élevé aux États-Unis (28 décès pour 100 000 naissances vivantes) que dans la plupart des autres pays occidentaux.

Données de l’OMS, l’UNICEF, l’UNFPA, la Banque mondiale et la Division de la population des Nations Unies. Tendances de la mortalité maternelle, de 1990 à 2013. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 2014.

Les causes les plus fréquentes de décès maternels sont les suivantes :

Près de la moitié des décès maternels pourraient être évités.

Mortalité périnatale

La mortalité périnatale désigne les décès de fœtus et de nouveau-nés peu avant ou peu après l’accouchement. Pour 1 000 accouchements, on enregistre le décès d’environ 7 fœtus et de près de 5 nouveau-nés.

Les causes les plus fréquentes de décès chez les fœtus et les nouveau-nés sont les suivantes :

Évaluation des risques pendant la grossesse

Certaines situations ou caractéristiques, appelées facteurs de risque, peuvent augmenter les dangers liés à la grossesse. Dans le cadre des soins de routine durant la grossesse, les médecins vérifient la présence de ces facteurs afin de déterminer le degré de risque pour une femme et un enfant en particulier, et de leur fournir ainsi de meilleurs soins médicaux.

Les facteurs pouvant avoir un impact sur ces risques chez les femmes incluent :

Les grossesses à risque doivent être étroitement surveillées, et les femmes sont parfois adressées à des centres spécialisés dans le suivi de ces grossesses.

Les raisons les plus fréquentes d’adresser une femme enceinte à un centre spécialisé avant l’accouchement sont :

Ressources dans cet article