Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Détection du début de la grossesse

Par Haywood L. Brown, MD, Duke University Medical Center

En cas de retard du flux menstruel (règles) d’au moins une semaine, chez une femme dont le cycle est régulier, il est probable qu’elle soit enceinte. Parfois, une femme peut supposer qu’elle est enceinte à cause de certains symptômes typiques. Parmi elles figurent :

  • une augmentation du volume des seins et une douleur mammaire ;

  • des nausées avec éventuellement des vomissements ;

  • un besoin fréquent d’uriner ;

  • une fatigue inhabituelle ;

  • des troubles de l’appétit.

Devant un retard de règles, il est possible d’effectuer un test de grossesse chez soi, pour détecter une éventuelle grossesse. Ces tests détectent la présence de gonadotrophine chorionique humaine (HCG), une hormone produite par le placenta, dans l’urine. Ils présentent une fiabilité de 97 % environ. Si le résultat est négatif, mais que la femme suspecte encore une grossesse, il faut répéter le test quelques jours plus tard. Il est possible que le premier examen ait été réalisé trop précocement (avant le début du cycle suivant). Si le résultat est positif, il convient de contacter un médecin qui demandera un autre test pour confirmer le résultat.

Le saviez-vous ?

  • Ils présentent une fiabilité de 97 % environ.

Le médecin teste un échantillon de sang ou d’urine pour déterminer si la femme est ou non enceinte. Ces tests sont fiables à plus de 99 %. L’un d’eux, appelé test ELISA (Enzyme-Linked Immuno Sorbent Assay), peut détecter rapidement et facilement un faible taux de gonadotrophine chorionique humaine dans l’urine. Certains peuvent détecter un niveau très faible présent plusieurs jours après la fécondation (avant même l’absence de règles). Les résultats sont disponibles en une demi-heure environ. Durant les 60 premiers jours d’une grossesse normale, avec un seul fœtus, le taux de gonadotrophine chorionique humaine double tous les 2 jours dans le sang. Au cours de la grossesse, le taux de cette hormone peut être mesuré pour en déterminer la progression normale.

Ressources dans cet article