Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Stades du développement du fœtus

Par Haywood L. Brown, MD, Duke University Medical Center

Un fœtus traverse divers stades de développement à partir de la fécondation. L’ovule se transforme en blastocyste, puis en embryon et en fœtus.

Fécondation

Au cours de chaque cycle menstruel normal, un des ovaires libère un ovule, environ 14 jours avant les règles suivantes. Cette libération est appelée l’ovulation. L’ovule est libéré dans l’extrémité en forme d’entonnoir d’une des deux trompes de Fallope.

Pendant l’ovulation, le mucus cervical devient plus fluide et plus élastique, permettant aux spermatozoïdes de pénétrer rapidement dans l’utérus. En 5 minutes, les spermatozoïdes peuvent migrer du vagin à l’extrémité d’une trompe, site physiologique de la fécondation, en passant par le col de l’utérus et l’utérus. Les cellules qui revêtent la trompe de Fallope facilitent la fécondation.

La pénétration d’un spermatozoïde dans l’ovule induit la fécondation. Les cils, semblables à des cheveux, qui revêtent la trompe de Fallope poussent l’ovule fécondé (zygote) le long de la trompe vers l’utérus. Les cellules du zygote continuent à se diviser alors que celui-ci se déplace dans la trompe. Il faut de 3 à 5 jours à l’œuf pour atteindre l’utérus. Dans la cavité utérine, les cellules continuent à se diviser pour former une sphère creuse appelée blastocyste. Si l’ovule n’est pas fécondé, il se détériore et traverse l’utérus au cours du flux menstruel suivant.

En cas de libération et de fécondation de plusieurs ovules, une grossesse avec plusieurs fœtus, en général deux (jumeaux), survient. Dans ce cas, il s’agit de jumeaux dizygotes (« faux » jumeaux). Les jumeaux monozygotes (« vrais » jumeaux) proviennent de la séparation d’un seul ovule fécondé en deux embryons.

Développement du blastocyste

Entre 5 et 8 jours après la fécondation, le blastocyste se fixe à la muqueuse utérine, généralement vers le haut. Ce processus, appelé la nidation, se termine 9 à 10 jours après la fécondation.

La paroi du blastocyste a l’épaisseur d’une cellule, sauf dans une zone, où son épaisseur est de trois ou quatre cellules. Les cellules internes présentes dans la zone épaisse donnent naissance à l’embryon, et les cellules externes creusent la paroi de l’utérus et deviennent le placenta. Ce dernier produit plusieurs hormones qui contribuent à maintenir la grossesse, telles que la gonadotrophine chorionique humaine, qui empêche les ovaires de libérer des ovules et les stimule afin qu’elles produisent continuellement de la progestérone et des estrogènes. De plus, le placenta véhicule l’oxygène et les substances nutritives de la mère au fœtus et les déchets du fœtus à la mère.

Certaines des cellules placentaires se développent pour former une couche externe de membranes (chorion) qui entourent l’embryon. Une couche plus interne de membranes (amnios) se développe autour du 10e ou 12e jour, formant le sac amniotique. Ce dernier se remplit d’un liquide clair (le liquide amniotique), et se développe pour envelopper l’embryon qui va flotter à l’intérieur.

Développement de l’embryon

Le stade suivant du développement correspond à l’embryon, qui se développe sur un côté de la muqueuse utérine. Ce stade est caractérisé par la formation de la plupart des organes internes et des structures externes de l’organisme. Le développement des organes débute environ 3 semaines après la fécondation, lorsque l’embryon s’allonge, évoquant pour la première fois une forme humaine. Peu après, la zone qui deviendra le cerveau et la moelle épinière (tube neural) commence à se former. Le cœur et les principaux vaisseaux sanguins commencent à se développer vers le 16e ou 17e jour. Le cœur commence à pomper du liquide dans les vaisseaux sanguins à partir du 20e jour, et les premières globules rouges apparaissent le jour suivant. Les vaisseaux sanguins continuent à se former au niveau de l’embryon et du placenta.

De l’ovule à l’embryon

Une fois par mois, un ovule est libéré par un ovaire dans une trompe de Fallope. Après un rapport sexuel, les spermatozoïdes migrent depuis le vagin à travers le col de l’utérus et l’utérus jusqu’aux trompes de Fallope, où un spermatozoïde féconde l’ovule. L’ovule fécondé (zygote) se divise de manière répétée, tandis qu’il migre le long de la trompe de Fallope vers l’utérus. D’abord, le zygote devient une boule solide de cellules, puis il devient une boule creuse de cellules appelée blastocyste.

Dans l’utérus, le blastocyste s’implante sur la paroi utérine, où il se transforme en embryon, relié au placenta et entouré de membranes qui contiennent du liquide.

Presque tous les organes sont complètement formés autour de la 8e semaine après la fécondation (ce qui correspond à 10 semaines de grossesse). Les exceptions sont le cerveau et la moelle épinière, pour lesquels le processus de maturation se poursuit toute la grossesse. La majeure partie des malformations (malformations congénitales) surviennent pendant le développement des organes. Au cours de cette période, l’embryon est très vulnérable à l’effet des médicaments, des radiations et des virus. Ainsi, une femme enceinte ne doit pas être vaccinée avec un virus vivant, et ne doit prendre aucun médicament pendant cette période, à moins que cela ne soit essentiel pour sa santé (voir Médicaments et drogues chez la femme enceinte).

Développement du fœtus et du placenta

Au bout de la 8e semaine après la fécondation (10 semaines de grossesse), l’embryon devient un fœtus. À ce stade, les structures déjà formées grandissent et se développent. Les éléments suivants sont des marqueurs durant la grossesse :

  • à 12 semaines de grossesse : le fœtus remplit l’utérus ;

  • à environ 14 semaines : le sexe peut être identifié ;

  • entre 16 à 20 semaines environ : en général, la femme enceinte peut ressentir les mouvements du fœtus. Les femmes qui ont déjà été enceintes perçoivent les mouvements 2 semaines environ avant celles pour qui c’est la première grossesse ;

  • à environ 24 semaines : le fœtus peut survivre en dehors de l’utérus.

Le processus de maturation pulmonaire se poursuit jusqu’à l’accouchement. Le cerveau accumule de nouvelles cellules pendant toute la grossesse, et la première année de vie après la naissance.

Pendant son développement, le placenta émet de fines projections, ressemblant à de fins cheveux (les villosités), à l’intérieur de la paroi de l’utérus ; elles s’entremêlent pour donner une structure semblable à un arbre. Cette structure accroît énormément la surface de contact entre la paroi de l’utérus et le placenta, pour permettre l’échange d’une plus grande quantité de substances nutritives et de déchets. Le placenta est totalement formé vers 18 à 20 semaines, mais il continue à croître pendant toute la grossesse. À l’accouchement, il pèse environ 500 grammes.

Placenta et embryon à 8 semaines

À 8 semaines de grossesse, le placenta et le fœtus se sont développés pendant 6 semaines. Le placenta forme de fines projections capillaires (villosités) qui pénètrent dans la paroi de l’utérus. Les vaisseaux sanguins de l’embryon, passant à travers le cordon ombilical vers le placenta, se développent dans les villosités. Une fine membrane sépare dans les villosités le sang de l’embryon du sang de la mère qui s’écoule à travers l’espace entourant les villosités (espace intervilleux). Cela permet l’échange de matériaux entre le sang maternel et celui de l’embryon. Cela empêche également le système immunitaire de la mère d’attaquer l’embryon, car les anticorps maternels sont trop larges pour traverser cette membrane.

L’embryon flotte dans le liquide (liquide amniotique), qui est contenu dans un sac (sac amniotique). Le liquide amniotique fournit un espace où l’embryon peut grandir librement et le protège également des traumatismes. Le sac amniotique est solide et élastique.

Ressources dans cet article