Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vulvite

Par David E. Soper, MD, J. Marion Sims Professor, Department of Obstetrics and Gynecology, Medical University of South Carolina

La vulvite est une inflammation de la vulve. En cas d’inflammation de la vulve et du vagin, on parle de vulvo-vaginite.

La vulve est la région autour de l’ouverture du vagin et qui contient les organes génitaux externes féminins.

Causes de la vulvite

La vulvite peut être due à :

  • des réactions allergiques à des substances en contact avec la vulve (telles que savons, bains moussants, tissus et parfums)

  • des maladies cutanées (comme la dermatite)

  • des infections, y compris les infections par les levures et les maladies sexuellement transmissibles (telles que l'herpès)

  • une infestation par des poux pubiens, maladie que l’on appelle pédiculose pubienne (ou morpions)

  • une irritation due à l'urine ou aux selles en cas de contact avec la vulve (comme ce peut être le cas chez les femmes qui souffrent d’incontinence ou qui sont alitées)

un contact avec de l’urine ou des selles cause parfois une vulvite constante (chronique).

Chez les petites filles, les infections vaginales peuvent également contaminer la vulve. Ces infections peuvent être causées par des bactéries provenant de l’anus ou d’autres bactéries.

Symptômes de la vulvite

La vulvite provoque un prurit, des douleurs et une rougeur. Rarement, les plis cutanés situés autour de l’orifice du vagin et de l’urètre (lèvres) adhérent entre eux. Une vulvite chronique peut aboutir à l’apparition d’ulcères douloureux, squameux, épaissis ou blanchâtres de la vulve.

Diagnostic de la vulvite

  • Examen clinique

Le médecin examine la vulve à la recherche d'une rougeur et de changements cutanés, puis le vagin à la recherche de pertes. Le médecin interroge également la femme sur ses pertes (si existantes), sur les causes possibles des symptômes, ainsi que sur ses habitudes en matière d’hygiène intime.

Afin de s’assurer de l’absence d’autres infections, le médecin réalise généralement un examen pelvien, et en cas de pertes vaginales, il les examine au microscope. Le médecin peut également utiliser un coton pour prélever un échantillon de liquide au niveau du col de l’utérus. L’échantillon est analysé pour la recherche de maladies sexuellement transmissibles.

Traitement de la vulvite

  • Consignes générales

  • Crème à base d'hydrocortisone ou d'œstrogènes

Divers traitements peuvent être tentés. Ceux-ci incluent

  • Éviter les substances pouvant irriter la vulve

  • Maintenir la vulve propre et sèche

  • Réaliser un bain de siège contenant des substances apaisantes (pour soulager le prurit)

  • Appliquer une crème à base d'hydrocortisone ou d'œstrogènes sur la vulve

Quand la forme chronique ne répond pas au traitement, on effectue généralement une biopsie pour en déterminer la cause, y compris des troubles cutanés de la vulve (dystrophies vulvaires, telles que lichen scléreux ou hyperplasie des cellules squameuses) ou un cancer.