Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Changements fibrokystiques

Par Victor G. Vogel, MD, MHS, American Cancer Society

Les changements fibrokystiques (encore appelés maladie fibrokystique du sein) peuvent également être associés à des douleurs mammaires, des kystes et des nodules qui ne sont pas liés à un cancer.

La majorité des femmes présentent un certain degré de formations nodulaires, généralement au niveau du quadrant supéro-externe des seins, au voisinage des aisselles. Aux États-Unis, de nombreuses femmes présentent ce type de nodules, de douleurs mammaires, de kystes mammaires ou une combinaison de ces symptômes ; on parle alors de changements fibrokystiques.

Normalement, les concentrations hormonales en estrogènes et progestérone varient au cours du cycle menstruel. Les glandes et les canaux lactifères se développent et le lait s’accumule dans le sein pendant la phase de sécrétions hormonales, puis ils retrouvent graduellement leur taille normale lorsque les concentrations hormonales diminuent. Ces fluctuations expliquent en partie les raisons pour lesquelles le mamelon est turgescent et plus sensible à un certain moment de chaque cycle menstruel. La maladie fibrokystique du sein pourrait être la conséquence de stimulations hormonales répétées. Le risque que ces changements se produisent est d’autant plus important en cas de :

  • premières règles précoces ;

  • première grossesse à partir de 30 ans ;

  • absence de grossesse.

D’autres maladies des seins, tels que des infections, peuvent provoquer ces changements.

Les nodules peuvent grossir, ce qui entraîne une sensation de pesanteur, une gêne, une hypersensibilité au toucher ou une sensation de brûlure. Ces symptômes tendent à disparaître après la ménopause.

La plupart des changements fibrokystiques n’augmentent pas le risque de cancer du sein, à l’exception d’une très faible minorité. Ces changements nécessitent généralement une biopsie pour éliminer la possibilité d’un cancer et les seins peuvent paraître denses à la mammographie. Parmi elles figurent :

  • fibroadénome complexe : les cellules qui tapissent les vaisseaux du sein et les tissus conjonctifs forment une tumeur bénigne, associée à des nombreux types de changements dans les tissus ;

  • hyperplasie modérée ou grave : les cellules qui tapissent les glandes ou les canaux lactifères prolifèrent avec excès et leur architecture peut être perturbée (ce que l’on appelle hyperplasie atypique) ;

  • adénose sclérosante : le nombre de glandes lactifères augmente et du tissu cicatriciel se forme, perturbant l’architecture des glandes lactifères ;

  • papillome : des tumeurs non cancéreuses, semblables à un doigt, se développent dans les cellules qui tapissent les vaisseaux des seins.

Les changements fibrokystiques peuvent rendre le cancer du sein plus difficile à détecter.

Traitement

Les nodules, généralement un nodule à la fois, peuvent être retirés et une biopsie peut permettre d’éliminer le cancer. Parfois l’échantillon de la biopsie peut être prélevé avec une aiguille, mais parfois il est nécessaire d’avoir recours à la chirurgie.

Parfois les kystes sont ponctionnés, mais ils ont tendance à réapparaître. Aucun traitement spécifique n’est disponible ou nécessaire, mais certains gestes permettent soulager les symptômes :

  • porter une brassière douce avec un bon maintien ;

  • prendre des antalgiques.

Si les symptômes sont sévères, les médecins peuvent prescrire des médicaments tels que le danazol (une hormone masculine de synthèse) ou le tamoxifène (qui bloque les effets des estrogènes). L’utilisation prolongée de ces médicaments faisant apparaître des effets secondaires, ils ne sont généralement administrés que pendant une courte période. Le tamoxifène a moins d’effets secondaires que le danazol.