Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Modifications de la glaire cervicale

Par Robert W. Rebar, MD, Professor and Chair, Department of Obstetrics and Gynecology, Western Michigan University Homer Stryker M.D. School of Medicine

Si la glaire cervicale est anormale, cela peut empêcher les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus ou peut déclencher leur destruction.

La glaire cervicale est sécrétée par des glandes dans le col de l’utérus (partie inférieure de l’utérus qui mène au vagin). Normalement, cette glaire est épaisse et impénétrable pour les spermatozoïdes jusqu’au moment de la libération d’un ovule (ovulation). Elle devient ensuite fluide et élastique juste avant l’ovulation (car le taux d’œstrogènes augmente). Il en résulte que les spermatozoïdes pénètrent dans l’utérus à travers cette glaire et parviennent au niveau des trompes où peut avoir lieu la fécondation.

Une glaire anormale peut :

  • ne pas modifier sa consistance lors de l’ovulation (en général à cause d’une infection), rendant une grossesse peu probable ;

  • permettre le passage de bactéries présentes dans le vagin, généralement celles qui provoquent une infection du col de l’utérus (cervicite), dans l’utérus, aboutissant parfois à la destruction des spermatozoïdes ;

  • renfermer des anticorps qui vont tuer les spermatozoïdes avant qu’ils n’atteignent l’ovule.

Cependant, on ne sait pas très bien si une glaire cervicale anormale est source de stérilité. Le cas échéant, cela affecte probablement uniquement les femmes qui souffrent de cervicite chronique ou dont le col de l’utérus s’est rétréci à la suite d’un traitement pour une anomalie pré-cancéreuse du col de l’utérus (dysplasie cervicale).

Le saviez-vous ?

  • Avant la libération de l’ovule (ovulation), la glaire du col de l’utérus modifie sa consistance pour permettre aux spermatozoïdes de pénétrer l’utérus.

Diagnostic

  • Examen clinique

Le médecin examine la femme pour vérifier un possible rétrécissement du col de l’utérus et la présence d’infections.

Les analyses visant à déterminer si la glaire participe à la destruction du sperme sont rarement utilisées, car elles ne permettent pas de prédire avec exactitude les chances de grossesse.

Traitement

  • Insémination intra-utérine

  • Traitement des infections

Le traitement des problèmes de glaire cervicale peut consister en une insertion directe de sperme dans l’utérus sans passer par la glaire (insémination intra-utérine) et en un traitement des infections identifiées.

Ressources dans cet article