Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Généralités sur le travail et l’accouchement

Par Haywood L. Brown, MD, Duke University Medical Center

Bien que chaque travail et accouchement soient différents les uns des autres, la majorité d’entre eux suivent un schéma commun. Ainsi, il est possible de donner à une femme enceinte une idée générale des changements qui interviendront dans son organisme et des procédures qui seront mises en place pour l’aider à accoucher. La femme doit aussi faire plusieurs choix, comme celui du lieu de son accouchement, et savoir si elle souhaite qu’une personne assiste à l’accouchement pour la soutenir (comme le père de l’enfant ou une autre personne).

La femme enceinte peut désirer la présence de son partenaire pendant le travail. L’encouragement et le soutien affectif de cette personne peuvent l’aider à se relaxer, ce qui permet parfois de réduire le recours aux antalgiques. De plus, partager l’expérience inoubliable de la naissance d’un enfant a des effets bénéfiques tant psychologiques qu’émotionnels, comme la création de liens familiaux forts. À l’inverse, une femme enceinte peut préférer préserver l’intimité pendant son travail ; il est aussi possible que le partenaire ne veuille pas être présent. Les cours de préparation à l’accouchement peuvent aider la mère et le père à affronter cette expérience.

Aujourd’hui, presque tous les enfants naissent à l’hôpital même si certaines femmes préfèrent encore accoucher à domicile. Cependant, des complications inattendues peuvent survenir pendant le travail ou peu après, même chez les femmes qui ont bénéficié de soins prénataux de qualité et ne présentent aucun signe de problèmes. C’est pourquoi de nombreux spécialistes ne recommandent pas d’accoucher à domicile. Les femmes enceintes qui préfèrent un environnement « familial » et ne pas être assujetties à trop de contraintes (par exemple, ne pas se voir imposer de limites quant au nombre de visiteurs ou aux heures de visites) peuvent choisir une clinique privée avec un service de maternité. Ces cliniques permettent de vivre l’expérience de la naissance de manière informelle et personnelle, et sont par ailleurs plus sûres que l’accouchement à domicile. Les cliniques privées avec service de maternité peuvent être rattachées à un hôpital ou avoir passé une convention avec un hôpital voisin. Ainsi, ces cliniques peuvent compter sur une équipe médicale, un chariot d’urgence et un matériel hospitalier complet si nécessaire. Lorsque des complications surviennent au cours de l’accouchement, ces cliniques peuvent néanmoins transférer les femmes immédiatement à l’hôpital.

Certains hôpitaux disposent de chambres privées dans lesquelles chaque femme peut séjourner dès le début de son travail jusqu’à sa sortie de l’hôpital. Ces chambres sont appelées salles de travail et d’accouchement, de récupération et de post-partum.

Indépendamment du choix de la femme, savoir ce qui l’attend lui permet de se préparer au travail et à l’accouchement, par exemple, en lisant à propos de la naissance, en discutant avec d’autres femmes et en participant à des séances de préparation à l’accouchement.