Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Infection à rotavirus

Par Mary T. Caserta, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry;Golisano Children’s Hospital at Strong, University of Rochester Medical Center

Le rotavirus est un virus commun et très contagieux qui provoque des vomissements et une diarrhée.

  • Le rotavirus est une infection virale du tube digestif pouvant entraîner une déshydratation sévère.

  • Les symptômes habituels sont une fièvre, des vomissements et une diarrhée aqueuse.

  • Le diagnostic repose sur les symptômes.

  • La vaccination de routine peut prévenir l’infection à rotavirus.

  • La plupart des enfants vont mieux après s’être reposés et avoir reçu des liquides, mais quelques-uns doivent recevoir des liquides par voie intraveineuse.

Le rotavirus est la cause la plus fréquente de diarrhée déshydratante sévère chez le jeune enfant âgé entre 3 et 15 mois. Il s’agit de l’un des virus qui causent la gastro-entérite. Aux États-Unis, environ 50 000 enfants sont hospitalisés chaque année pour des diarrhées causées par un rotavirus. Bien que le rotavirus n’entraîne quasiment aucun décès chez l’enfant aux États-Unis, cela n’est pas vrai dans le monde avec environ 500 000 décès par an, principalement dans les pays en voie de développement.

Le virus se transmet d’une personne à une autre, tout spécialement si les personnes qui souffrent de diarrhée ne se lavent pas soigneusement les mains après être allées à la selle. Une infection peut également survenir lorsque les personnes mettent leurs mains à la bouche après avoir touché un objet (tel qu’une couche ou un jouet) contaminé par des selles infectées. Ce type de transmission par des selles infectées est appelé transmission oro-fécale. Les personnes peuvent également s’infecter en mangeant ou en buvant des aliments ou de l’eau contaminés par le virus. Les adultes peuvent être infectés après un contact étroit avec un nourrisson infecté, mais une infection grave est rare.

Chaque hiver, dans les pays à climat tempéré, le rotavirus est responsable de la plupart des cas de diarrhée, dont la gravité peut nécessiter une hospitalisation chez les nourrissons et les jeunes enfants. Avant l’utilisation du vaccin contre le rotavirus en 2006, une vague d’épidémie à rotavirus commençait dans le sud-ouest en novembre et se terminait dans le Nord-Est en mars. À présent, la maladie survient de manière moins prévisible et peut survenir toute l’année.

Symptômes

Les symptômes du rotavirus débutent par une fièvre et des vomissements, suivis de diarrhées aqueuses, qui durent généralement entre 5 et 7 jours. Une déshydratation survient si les liquides perdus ne sont pas remplacés. Un enfant déshydraté est faible et apathique, il a la bouche sèche et un pouls rapide.

Diagnostic

  • Examen clinique

Aucune analyse n’est nécessaire en général effectuée pour détecter une infection à rotavirus à moins que les médecins cherchent à identifier l’origine d’une épidémie. Le cas échéant, des échantillons de selles sont envoyés pour analyse rapide de l’antigène.

Prévention

  • Bonne hygiène

  • Vaccin antirotavirus

La meilleure mesure préventive contre la gastro-entérite est une bonne hygiène. Un enfant malade et les personnes vivant dans la même maison doivent se laver les mains fréquemment.

Deux vaccins contre l’infection à rotavirus sont disponibles. La vaccination contre le rotavirus fait à présent partie du programme de vaccination recommandé chez le nourrisson. Selon le vaccin utilisé, deux ou trois doses du vaccin sont administrées par voie orale à 2 mois, 4 mois et 6 mois ou à 2 mois et 4 mois.

Traitement

  • Repos au lit et liquides

Il n’y a pas de traitement spécifique pour les infections à rotavirus. La plupart des enfants vont mieux en se reposant et en buvant une quantité suffisante de liquides (voir également le traitement de la gastro-entérite). Dans les cas les plus graves, des liquides peuvent être administrés par voie intraveineuse.