Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Incontinence fécale chez les enfants

(Encoprésie)

Par Teodoro Ernesto Figueroa, MD, Alfred I. duPont Nemours Hospital for Children;Thomas Jefferson University

L’incontinence fécale (encoprésie) est une défécation accidentelle non provoquée par une maladie ou par une anomalie physique.

L'incontinence fécale touche environ 3 à 4 % des enfants de 4 ans, et devient moins fréquente quand l'âge augmente. Elle survient le plus souvent de concert avec l'enseignement de la propreté ou avec l'entrée à l'école.

Bien qu'il semble y avoir une contradiction, l'incontinence fécale est habituellement causée par la constipation. La constipation peut avoir de nombreuses causes, notamment comportementales et alimentaires. Mais quelle que soit la cause, quand les selles restent dans l'intestin, l'eau est absorbée, ce qui durcit les selles. Comme c'est douloureux d'évacuer des selles importantes et dures, les enfants bloquent l'envie de faire travailler leur intestin, ce qui entraîne un cercle vicieux et l'aggravation de la constipation. Les selles humides et molles dans le gros intestin peuvent entraîner des fuites autour du morceau de selles dures, ce qui entraîne une incontinence. Si la constipation perdure, la paroi du rectum et du gros intestin s'étire. L'étirement réduit la prise de conscience de la réplétion intestinale et altère le contrôle musculaire, augmentant encore le risque de fuites de selles.

Le saviez-vous ?

  • Le passage accidentel des selles peut être causé par la constipation.

Dans un premier temps, le médecin doit essayer d’en déterminer la cause. Si la cause en est la constipation, un laxatif est prescrit pour nettoyer complètement l'intestin, ce qui est un point de départ nécessaire. Une fois l'intestin nettoyé (parfois confirmé par une radiographie abdominale), les enfants commencent un régime laxatif régulier et un programme de modification du comportement pour assurer la régularité des selles.

Le programme de modification du comportement comprend généralement des moments précis où l'enfant doit aller aux toilettes ; pendant ce temps, les enfants sont assis sur les toilettes pendant 5 à 10 minutes après chaque repas, même s'ils n'ont pas envie de déféquer. Si les enfants ont des accidents à certains moments de la journée, ils doivent aussi s'asseoir sur les toilettes immédiatement avant ces moments. Les petites récompenses sont souvent utiles. Par exemple, donner aux enfants des autocollants à placer sur une carte chaque fois qu'ils sont assis sur les toilettes (même s'il n'y a pas de production de selles) peut accroître leur envie de suivre le programme. Souvent, un programme en plusieurs étapes est utilisé, dans lequel les enfants reçoivent de petites récompenses (tels que des autocollants) pour s'être assis sur les toilettes et de plus grandes récompenses pour avoir suivi assidûment le programme. Il peut s'avérer nécessaire de changer les récompenses au fil du temps pour maintenir l'intérêt des enfants au programme.

Lorsqu’une défécation régulière est établie, l’incontinence s’arrête le plus souvent. Le maintien de selles molles pendant plusieurs mois peut être nécessaire pour que la paroi intestinale étirée revienne à la normale, et pour que l'enfant prenne conscience de la sensation de réplétion intestinale à nouveau. Dans la phase d'entretien, certains laxatifs et des moments réguliers assis sur les toilettes sont nécessaires pour encourager le transit intestinal avant de ressentir l'envie de déféquer.

Après cette période d'entretien, la dose de laxatifs est diminuée lentement, jusqu'à l'arrêt complet, et le nombre de séances sur les toilettes est réduit. C'est souvent le moment où une rechute peut survenir, les professionnels de la santé continuent donc de surveiller les enfants.

Si ces mesures se révèlent inefficaces, il est possible de réaliser des examens complémentaires, tels qu’une radiographie abdominale et, rarement, une biopsie de la paroi rectale, au cours de laquelle un échantillon tissulaire est prélevé puis examiné en microscopie. Les causes organiques de la constipation peuvent souvent être traitées. Dans les cas les plus graves, une consultation psychologique peut être nécessaire chez les enfants dont l’encoprésie est la cause ou le résultat de difficultés émotionnelles et comportementales.

Ressources dans cet article