Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Otite moyenne séreuse chez l’enfant

(Otite moyenne séreuse)

Par Udayan K. Shah, MD, Professor;Chief, Division of Otolaryngology, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University;Nemours/A.I. duPont Hospital for Children

Une otite moyenne séreuse est une accumulation de liquide derrière le tympan qui reste après une otite moyenne aiguë ou une obstruction de la trompe d’Eustache.

  • Une infection de l’oreille antérieure est la cause habituelle, bien que certains enfants puissent la développer suite à une obstruction de la trompe d’Eustache.

  • Les enfants ne ressentent pas de douleur, mais les sécrétions peuvent altérer la fonction auditive.

  • Le diagnostic implique un examen clinique du tympan et parfois une tympanométrie.

  • L’otite moyenne séreuse guérit habituellement sans traitement, bien que certains enfants requièrent le placement d’un drain par intervention chirurgicale.

L’otite moyenne séreuse ( Otite moyenne séreuse) fait souvent suite à une otite moyenne aiguë ( Infection aiguë de l’oreille moyenne chez l’enfant). Les sécrétions accumulées derrière le tympan à la phase aiguë de l’infection persistent après résorption de l’infection. L’otite moyenne séreuse peut également survenir sans otite préalable. Elle peut être due à une obstruction de la trompe d’Eustache en raison d’une infection, d’une hypertrophie des végétations adénoïdes (accumulation de tissu lymphoïde située à l’endroit où la gorge et les fosses nasales se rejoignent), de tumeurs (rarement), ou éventuellement d’un reflux gastro-œsophagien ( Reflux gastro-œsophagien chez l’enfant). Les allergies peuvent aussi favoriser le développement d’otites moyennes séreuses. L’otite moyenne séreuse est extrêmement fréquente chez les enfants âgés de 3 mois à 3 ans.

Bien que ce trouble soit généralement indolore, les sécrétions affectent souvent la fonction auditive. Celle-ci peut se voir suffisamment altérée pour affecter la compréhension de la parole, le développement du langage, l’apprentissage et le comportement. Les enfants peuvent avoir une sensation de plénitude, de pression ou de claquements dans l’oreille lors de la déglutition.

Diagnostic

Les médecins diagnostiquent l’otite moyenne séreuse en constatant un changement de couleur et d’aspect du tympan, et en envoyant de l’air dans l’oreille pour voir si le tympan bouge. S’il ne bouge pas, mais qu’il n’est ni rouge ni bombé et que l’enfant présente peu de symptômes, une otite moyenne séreuse est probable. Si les résultats de l’examen sont confus, les médecins pratiquent souvent une tympanométrie ( Examens). Lors de la tympanométrie, on positionne délicatement un dispositif contenant un microphone et une source sonore à l’intérieur du canal auditif, et les ondes sonores sont réfléchies par le tympan à mesure que le dispositif affecte la pression dans le conduit auditif.

Chez les adolescents, le médecin examine les fosses nasales et la gorge à la recherche de tumeurs.

Traitement

L’otite moyenne séreuse guérit souvent d’elle-même, généralement au bout de 2 ou 3 semaines. Les antibiotiques ou d’autres médicaments, tels que les décongestionnants, ne sont pas efficaces. Les enfants qui ont des allergies peuvent prendre des antihistaminiques par voie orale, un corticoïde en aérosol nasal, ou les deux.

Si le trouble persiste et que l’état de l’enfant ne s’améliore pas entre 1 et 3 mois, une intervention chirurgicale pourra être utile. Aux États-Unis, une myringotomie pourra être pratiquée. Pour cette intervention, les médecins font une petite rainure à travers le tympan, éliminent les sécrétions et introduisent une petite tubulure (tympanostomie) dans la rainure pour assurer un bon drainage du centre vers l’extérieur de l’oreille. Les végétations adénoïdes peuvent être retirées en même temps. Une myringotomie est parfois pratiquée uniquement pour retirer les sécrétions et non pour insérer des drains. Si les sécrétions sont éliminées mais qu’aucun tube n’est inséré, la procédure est appelée perforation de la membrane tympanique ou tympanocentèse.

Des antibiotiques sont administrés pour traiter les infections du nez et des sinus causées par des bactéries.

Parfois, l’oreille moyenne peut être ouverte temporairement à l’aide d’une manœuvre de Valsalva ou manœuvre de Politzer. Les deux techniques nécessitent que l’enfant soit capable de suivre les instructions et qu’il ne présente pas d’infection entraînant un écoulement nasal. Pour la manœuvre de Valsalva, l’enfant garde la bouche fermée et essaie d’expirer l’air avec force par les narines pincées (claquement dans l’oreille). Pour la manœuvre de Politzer, le médecin utilise une seringue spéciale pour souffler de l’air dans l’une des narines de l’enfant et bouche l’autre narine lorsque l’enfant déglutit.

Myringotomie : Traitement des otites récurrentes

Au cours d’une myringotomie, le médecin réalise une petite incision au niveau du tympan pour permettre au liquide de s’écouler de l’oreille moyenne. Puis il place une minuscule tubulure creuse en plastique ou en métal (tube transtympanique ou drain transtympanique) dans le tympan par l’ouverture. Ces drains équilibrent la pression environnementale avec celle de l’oreille moyenne. Les médecins recommandent les drains transtympaniques pour certains enfants qui font des otites à répétition (otite moyenne aiguë, Infection aiguë de l’oreille moyenne chez l’enfant) ou qui ont des sérosités récurrentes ou persistantes dans l’oreille moyenne (otite moyenne séreuse chronique).

La mise en place de drains transtympaniques est une intervention chirurgicale banale effectuée à l’hôpital ou dans le cabinet du médecin. Une anesthésie générale ou sédation est habituellement nécessaire. Les enfants sortent habituellement quelques heures après l’intervention. Des gouttes auriculaires contenant un antibiotique sont parfois administrées après l’intervention pendant une semaine environ. Les drains sont souvent éliminés spontanément au bout de 6 à 12 mois, bien que certains restent en place pendant plus longtemps. Les drains qui ne sortent pas spontanément sont retirés par le médecin, parfois avec une anesthésie générale ou une sédation. Si l’ouverture ne se ferme pas spontanément, elle peut être fermée par chirurgie.

Une fois les drains placés, il est possible de se laver la tête et de prendre des bains, mais certains médecins recommandent d’éviter de plonger entièrement la tête dans l’eau sans bouchons d’oreilles.

L’écoulement de liquide par les oreilles traduit la présence d’une infection et doit être rapporté au médecin.

Ressources dans cet article