Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Infections de l'oreille moyenne chez les jeunes enfants

Par Robert J. Ruben, MD, Albert Einstein College of Medicine and Montefiore Medical Center

L'infection de l'oreille moyenne est l'infection de la région située immédiatement derrière le tympan (cavité tympanique).

Les infections de l'oreille moyenne (otite moyenne) peuvent survenir chez les enfants plus âgés et les adultes (voir Otite moyenne aiguë) mais elles sont extrêmement fréquentes entre 3 mois et 3 ans et accompagnent souvent les rhumes. Les jeunes enfants sont particulièrement sensibles aux infections de l'oreille moyenne pour diverses raisons :

  • Différences dans la trompe d'Eustache

  • Vulnérabilité en général accrue à l’infection

  • Exposition accrue à l'infection

  • Utilisation d'une tototte

D'autres facteurs de risques importants comprennent

  • L'exposition à la fumée de cigarette

  • Des antécédents familiaux d'otites fréquentes

La trompe d'Eustache relie l'oreille moyenne aux fosses nasales (voir Trompe d'Eustache Maintien de l’égalité de la pression de l’air) et elle aide à équilibrer la pression de l'air dans l'oreille moyenne avec celle de l'environnement. Chez les enfants plus âgés et les adultes, le tube est relativement vertical, large et rigide, et les sécrétions provenant des fosses nasales qui y passent s'écoulent facilement. Chez les nourrissons et les plus jeunes enfants, la trompe d'Eustache est plus horizontale, plus étroite, moins rigide et plus courte. Le tube a donc plus de chances d'être obstrué par des sécrétions et de s'affaisser, retenant les sécrétions dans ou à proximité de l'oreille moyenne et empêchant la ventilation de celle-ci (c'est-à-dire empêchant l'air de l'atteindre). Les sécrétions peuvent également contenir des virus ou des bactéries qui se multiplient et causent l'infection. Ou bien, les virus et les bactéries peuvent remonter la courte trompe d’Eustache des nourrissons et provoquent ainsi une infection de l’oreille moyenne.

Vers 6 mois, les nourrissons sont davantage sujets aux infections parce qu’ils ne bénéficient plus de la protection apportée par les anticorps maternels reçus à travers le placenta avant la naissance. L’allaitement au sein protège partiellement les enfants des otites grâce aux anticorps présents dans le lait maternel.

À cet âge-là environ, les enfants deviennent aussi plus sociables et ils peuvent contracter des infections virales en touchant d'autres enfants et des objets, puis en portant leurs doigts à leur bouche et à leur nez. Ces infections peuvent à leur tour entraîner des infections de l'oreille moyenne. La fréquentation des crèches augmente le risque d’exposition aux rhumes et aux infections virales à l’origine des otites moyennes.

L'utilisation d'une tototte peut détériorer la fonction de la trompe d'Eustache et interférer ainsi avec l'air qui atteint l'oreille moyenne.

Les otites moyennes peuvent régresser assez rapidement (formes aiguës) ou devenir récurrentes et persister plus longtemps (formes chroniques).

Infection aiguë de l’oreille moyenne

L'infection aiguë de l'oreille moyenne est une infection bactérienne ou virale de l'oreille moyenne, qui accompagne habituellement un rhume.

  • Les enfants atteints d'infections des oreilles peuvent avoir de la fièvre et des troubles du sommeil, ils peuvent pleurer, devenir irritables et tirer sur leurs oreilles.

  • Les médecins utilisent des lumières portatives qui s'appellent des otoscopes pour contrôler si le tympan est rouge ou gonflé.

  • Le paracétamol ou l'ibuprofène peuvent soulager la fièvre et la douleur, et les antibiotiques sont habituellement utilisés lorsque l'état de l'enfant ne s'améliore pas rapidement ou s'il s'aggrave.

L’infection aiguë de l’oreille moyenne (également appelée otite moyenne aiguë—voir Otite moyenne aiguë) est provoquée, dans la plupart des cas, par les mêmes virus que ceux du rhume. Une infection aiguë peut également être causée par une bactérie qui réside parfois dans la bouche et le nez. Ces bactéries comprennent le Streptococcus pneumoniae, l'Haemophilus influenzae, et la Moraxella catarrhalis. Une infection initialement virale peut se compliquer et devenir une infection bactérienne.

Symptômes

Les nourrissons atteints d'une infection aiguë de l'oreille moyenne ont de la fièvre et souffrent de troubles du sommeil. Ils pleurent ou deviennent irritables sans raison. On peut aussi observer un écoulement nasal, une toux, des vomissements et une diarrhée. L'oreille est douloureuse et la fonction auditive peut être touchée. Les nourrissons et les enfants qui ne peuvent pas s’exprimer verbalement parfois se tirent les oreilles. Les enfants plus âgés se plaignent à leurs parents d’avoir mal à l’oreille ou de ne pas bien entendre.

Les sécrétions s'accumulent fréquemment en arrière du tympan et elles y demeurent après la fin de l'infection aiguë. Ce trouble s'appelle une otite moyenne séreuse (voir Otite moyenne séreuse).

Complications

Les otites moyennes aiguës entraînent rarement des complications plus sérieuses. Une rupture du tympan peut entraîner un écoulement de sang ou de sécrétions à l’extérieur de l’oreille. Les structures proches peuvent également se voir infecter et causer les symptômes suivants :

  • Infection de l'os entourant l'oreille (mastoïdite). Douleur

  • Infection de l'oreille interne (labyrinthite) : Étourdissement et surdité

  • Infection des tissus environnant le cerveau (méningite) ou accumulation de pus (abcès) dans le cerveau : Céphalées, confusion, convulsions et autres problèmes neurologiques

Si les infections récidivent, un tissu anormal semblable à de la peau (cholestéatome) peut croître au tympan. Un cholestéatome peut endommager les os de l'oreille moyenne et entraîner une perte auditive.

Le saviez-vous ?

  • Beaucoup d'otites guérissent sans l'aide d'antibiotiques.

Diagnostic

Les médecins diagnostiquent l’otite moyenne aiguë en observant avec un otoscope le tympan qui présente un gonflement et une rougeur. L’élimination préalable du cérumen de façon à mieux voir le tympan peut être nécessaire. On peut fixer à l’otoscope une boule de caoutchouc et un tube pour souffler de l’air dans l’oreille et voir si le tympan bouge. Si le tympan bouge peu ou pas, il peut y avoir une otite.

Traitement

Le paracétamol et l’ibuprofène sont efficaces sur la fièvre et la douleur.

Beaucoup d'otites moyennes aiguës guérissent sans l'aide d'antibiotiques. Beaucoup de médecins utilisent donc les antibiotiques uniquement lorsque les enfants ne montrent pas d'amélioration après une courte période, ou en présence de signes d'aggravation de l'infection. On peut ainsi recourir à des antibiotiques tels que l'amoxicilline (avec ou sans clavunalate) ou le triméthoprime avec du sulfaméthoxazole.

Les préparations contenant des décongestionnants (comme la pseudoéphédrine) ou les antihistaminiques (comme la bromphéniramine ou la chlorphéniramine) sont inefficaces.

Drains transtympaniques : Traitement des otites récurrentes

Les drains transtympaniques (tympanostomie) sont de fines tubulures en plastique ou en métal placées dans le tympan par une petite incision. Ces drains équilibrent la pression environnementale avec celle de l'oreille moyenne. Les médecins recommandent les drains transtympaniques chez les enfants qui font des otites à répétition (otite moyenne aiguë) ou qui ont des sérosités récurrentes ou persistantes dans l’oreille moyenne (otite moyenne séreuse chronique).

La mise en place des drains transtympaniques est une intervention chirurgicale banale effectuée à l’hôpital ou en ambulatoire. Les enfants sortent habituellement quelques heures après l’intervention. Les drains sont souvent éliminés spontanément en quelques mois, bien que certains restent en place pendant plus d’un an.

Une fois les drains placés, il est possible de se laver la tête et de prendre des bains, mais certains médecins recommandent d’éviter de plonger entièrement la tête dans l’eau sans bouchons d’oreilles.

L'écoulement de liquide par les oreilles traduit la présence d’une infection et doit être rapporté au médecin.

Infection chronique de l’oreille moyenne

L’otite moyenne chronique fait suite à des infections récurrentes qui ont provoqué une lésion du tympan ou la formation d’un cholestéatome, qui favorisent à leur tour une infection plus importante.

Devant une otite chronique chez l'enfant, les médecins prescrivent une antibiothérapie en prise quotidienne pendant plusieurs mois. Si l'infection persiste ou récidive malgré l'antibiothérapie, les médecins pourront recommander des drains tympaniques (tympanostomie). En cas de lésion du tympan ou de formation d’un cholestéatome, une intervention chirurgicale pour réparer le tympan ou retirer le cholestéatome pourra être pratiquée.

Ressources dans cet article