Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Scoliose

Par David D. Sherry, MD, Professor of Pediatrics;Director, Clinical Rheumatology, University of Pennsylvania;The Children's Hospital of Philadelphia ; Frank Pessler, MD, PhD, Helmholtz Centre for Infection Research;Hannover Medical School, Braunschweig, Germany;Hannover, Germany

La scoliose est une courbure pathologique de la colonne vertébrale.

  • La scoliose peut être de naissance ou elle peut se développer au cours de l’adolescence.

  • Les formes légères peuvent n’occasionner qu’une légère gêne, mais des formes plus graves peuvent causer une douleur chronique ou affecter les organes internes.

  • Le diagnostic repose sur un examen et des radiographies.

  • Toutes les formes de scoliose ne s’aggravent pas, mais celles qui s’aggravent doivent être traitées dès que possible afin de prévenir une difformité sévère.

  • Des appareils orthopédiques ou un geste chirurgical peuvent s’avérer nécessaires pour redresser la colonne vertébrale.

La scoliose est relativement courante et survient chez 2 à 4 % des enfants âgés de 10 à 16 ans. Garçons et filles en sont affectés dans une même mesure. Cependant, chez les filles, la scoliose a 10 fois plus de chances de progresser et d’exiger le port d’un corset ou une intervention chirurgicale. La scoliose peut résulter d’une anomalie congénitale, ou se développer plus tard, le plus souvent, au début de l’adolescence. La cause ne peut habituellement pas en être identifiée. En général, la colonne vertébrale s’infléchit vers la droite lorsque la courbe siège en région dorsale, et vers la gauche lorsque la courbe se situe à l’étage lombaire. Il en résulte que l’épaule droite est plus haute que la gauche. Ou qu’une hanche est plus haute que l’autre. Le thorax peut ne pas être symétrique. La scoliose se développe souvent chez les enfants qui présentent une cyphose ( Cyphose). La combinaison s’appelle cyphoscoliose.

Scoliose : Une colonne vertébrale courbée

Symptômes et diagnostic

Une scoliose légère est ordinairement asymptomatique. Parfois, le dos est douloureux ou raide lorsque l’enfant est assis ou debout pendant une longue période. Des douleurs modérées ou sévères peuvent finalement se manifester.

Une scoliose légère peut être découverte à l’occasion d’un examen clinique de routine. Un parent, un professeur ou un médecin peut suspecter la scoliose quand l’une des épaules de l’enfant semble plus haute que l’autre, ou lorsque les vêtements ne tombent pas droit.

Plusieurs facteurs contribuent à la probabilité d’aggravation d’une scoliose. Plus la courbure est marquée, plus la probabilité d’aggravation est grande et les courbures tendent à s’aggraver au début de la puberté lorsque la croissance s’accélère. De même, plus importants sont les symptômes, plus grande est la probabilité d’aggravation. L’aggravation d’une scoliose peut entraîner des séquelles, telles qu’une difformité visible ou des douleurs chroniques. Une scoliose grave peut même avoir des retentissements sur les organes internes, comme par exemple des lésions pulmonaires. Parfois, la scoliose peut s’aggraver de façon asymptomatique.

Pour diagnostiquer cette anomalie, le médecin penche l’enfant vers l’avant, en observant la colonne vertébrale de l’arrière, car une courbure rachidienne anormale se voit mieux dans cette position. Les radiographies mettent en évidence de façon précise les angles de courbure. Si le médecin pense qu’une aggravation est probable, il demande à examiner l’enfant plusieurs fois par an. La mesure des courbes peut être réalisée par des dispositifs particuliers.

Pronostic et traitement

Chez la plupart des enfants souffrant de scoliose, la courbure ne progresse pas mais demeure au contraire légère. Elle requiert cependant un suivi médical régulier. Une scoliose symptomatique, qui s’aggrave ou qui est sévère, devra être traitée. Plus le traitement sera précoce, plus grandes seront les chances d’éviter une déformation sévère.

Un corset ou un dispositif conçu pour maintenir la colonne vertébrale (orthèse) pourra être porté pour redresser la colonne vertébrale. Les enfants suivent également des séances de kinésithérapie pour prévenir d’autres déformations. Dans les cas les plus graves, les vertèbres doivent être fusionnées entre elles chirurgicalement (arthrodèse rachidienne). Une tige métallique peut être insérée chirurgicalement afin de garder la colonne vertébrale droite le temps nécessaire à la fusion des vertèbres. Moins de 10 % des enfants requièrent un traitement majeur.

La scoliose et son traitement affectent souvent l’image qu’un adolescent a de lui-même et l’estime de soi. Une prise en charge psychologique pourra s’avérer nécessaire.

Ressources dans cet article