Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Violence chez les enfants et les adolescents

Par Stephen Brian Sulkes, MD, Professor of Pediatrics, Division of Neurodevelopmental and Behavioral Pediatrics, Golisano Children’s Hospital at Strong, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

De nombreux enfants et adolescents ont parfois des confrontations physiques avec d’autres, mais la plupart d’entre eux ne continuent pas sur le chemin de la violence ou de la criminalité violente. Cependant, les enfants qui deviennent violents avant la puberté peuvent être exposés à un risque accru de commettre des délits.

Il existe peu de données suggérant une relation entre la violence et des anomalies génétiques ou chromosomiques. Les facteurs de risque connus de la violence comprennent :

  • punitions corporelles intenses (telle que brutalités et coups violents) infligées à l’enfant

  • alcoolisme et toxicomanie des personnes s’occupant de l’enfant

  • affiliation à une bande

  • des problèmes du développement,

  • la pauvreté.

  • l’accès à des armes à feu,

Les jeux vidéo violents et les médias désensibilisent les enfants à la violence. Bien que les experts pensent que cela ne rend pas les enfants violents, ceux qui y sont exposés sont davantage confrontés à la violence au quotidien.

affiliation à une bande

L’affiliation à des bandes de jeunes est associée à un comportement violent ( Appartenance à un gang et violence), impliquant souvent des armes à feu. Les membres sont généralement âgés entre 13 et 24 ans. Les bandes se dotent le plus souvent d’un nom et de marques d’appartenance, telles qu’un style vestimentaire particulier, certains gestes de la main, des tatouages ou des graffiti. Certains gangs demandent aux aspirants membres d’effectuer des actes de violence aléatoires avant de leur permettre de devenir membres à part entière. L’augmentation de la violence due aux gangs de jeunes est attribuée au moins en partie à leur rôle dans la vente de drogues et l’utilisation de ces substances, notamment les méthamphétamines et l’héroïne.

Intimidation

L’intimidation est le fait d’infliger intentionnellement des atteintes psychologiques ou physiques sur des enfants moins puissants ( Intimidation). Jusqu’à un tiers des enfants peuvent être impliqués dans l’intimidation comme intimidateurs, victimes, ou les deux.

L’intimidation peut avoir plusieurs formes :

  • Taquineries répétées

  • Menaces ou intimidation

  • Harcèlement

  • Agressions violentes

  • Cyber-harcèlement (utilisation de courriers électroniques, de SMS, médias sociaux et autres outils de communication numérique pour menacer et/ou diffuser des informations blessantes)

Souvent, les victimes ne disent rien à personne car elles ont honte, pensent que rien ne sera fait ou ont peur des représailles de l’intimidateur.

Les intimidateurs et leurs victimes sont exposés à un risque de mauvais résultats. Les victimes sont exposées à un risque de blessure physique, de mauvaise estime de soi, d’anxiété, de dépression et d’absence scolaire. De nombreuses victimes d’intimidation deviennent des intimidateurs à leur tour. Les intimidateurs ont plus de probabilités d’être emprisonnés plus tard au cours de leur vie. Les intimidateurs, une fois adultes, sont moins à même de faire des études, d’être employés ou d’avoir des relations stables.

Prévention

La prévention de la violence doit débuter dans la petite enfance. Les stratégies comprennent :

  • Ne pas utiliser la violence pour éduquer les jeunes enfants

  • Limiter l’accès aux armes et l’exposition à la violence via les médias et les jeux vidéo

  • Créer et maintenir un environnement scolaire sûr

  • Encourager les victimes à signaler les problèmes à leurs parents et aux administrations scolaires

  • Apprendre aux enfants plus âgés et aux adolescents des stratégies pour éviter les situations à risque élevé (comme les endroits ou les situations où d’autres détiennent des armes ou consomment de l’alcool ou des drogues) et réagir aux situations tendues ou les désamorcer.