Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Placement

Par Steven D. Blatt, MD, Professor of Pediatrics, Director, Division of Pediatrics;Director, ENHANCE Services for Children in Foster Care, State University of New York, Upstate Medical University;State University of New York, Upstate Medical University

Le placement est l’assistance apportée aux enfants dont les familles sont temporairement dans l’incapacité de prendre soin d’eux. Guidées par les lois nationales, les autorités locales déterminent le processus de placement. Aux États-Unis, le placement est étonnamment courant : environ 750 000 enfants sont placés chaque année.

Parents adoptifs

Les parents adoptifs assument les soins quotidiens de l’enfant, mais dans la plupart des cas, n’ont pas l’autorité légale pour autoriser un traitement médical. Bien que les détails varient selon les pays, les parents biologiques conservent généralement certaines responsabilités en matière de prise de décisions et des aptitudes à accorder leur consentement en ce qui concerne leurs enfants jusqu’à ce qu’un tribunal prenne une décision. L’agence locale des services sociaux, appelée dans de nombreuses communautés Services sociaux, a souvent la capacité juridique à autoriser les traitements médicaux et à prendre des décisions juridiques pour les enfants dont elle s’occupe.

Enfants recueillis

La plupart des enfants placés sont issus de familles ayant tout fait pour fournir des environnements familiaux sûrs, favorables et aimants. Ils viennent de familles qui sont souvent pauvres, un faible niveau d’éducation, des parents isolés ou des parents ayant des problèmes d’addiction ou de maladie mentale. La vie de famille est souvent chaotique, et les besoins médicaux et dentaires ne sont souvent pas satisfaits.

Environ 70 % des enfants placés le sont par les services de protection de l’enfance parce qu’ils ont été victimes d’abus ou de négligence ( Aperçu de la carence de soins et de la maltraitance envers les enfants). La majorité des 30 % restants sont des adolescents placés par les instances judiciaires de l’enfance. Très peu d’enfants sont volontairement placés par leurs parents. De nombreux enfants qui pourraient être sinon placés dans des familles d’accueil sont placés chez des membres de la famille ou des amis, ce que l’on appelle « prise en charge par des proches » et cela n’est généralement pas supervisé par les agences des services sociaux. Les adolescents peuvent vivre en foyer ou en appartement thérapeutique.

Le saviez-vous ?

  • Plus de la moitié des enfants placés retournent auprès de leur famille biologique.

Pour un enfant, il est très douloureux de vivre éloigné de sa famille. Certains reçoivent des visites fréquentes de leur famille, tandis que pour d’autres, les visites sont limitées, sous contrôle.

Les enfants en placement abandonnent souvent leur quartier, leur communauté, leur école et la plupart de leurs objets. De nombreux enfants et adolescents placés sont anxieux, sans assurance et incapables de contrôler leur vie. Certains sont en colère, rejetés et blessés par la séparation ou développent un profond sentiment d’abandon. D’autres se sentent coupables, persuadés d’être responsables de l’éclatement de leur famille. Leurs camarades les tourmentent souvent, renforçant ainsi leur sentiment de différence ou d’indignité.

Les enfants placés présentent davantage de problèmes de santé chroniques et de problèmes comportementaux, affectifs ainsi que des problèmes de développement, par rapport aux autres enfants. Ils sont également moins à même de recevoir des soins médicaux ou mentaux appropriés correspondant à leurs problèmes. Pourtant, la plupart des enfants placés s’adaptent bien, du moment que le placement est stable et la famille d’accueil répond à leur besoin d’affection. Un accompagnement psychologique est bénéfique à de nombreux enfants placés.

Plus de la moitié des enfants rejoignent finalement leur famille naturelle. Et 20 % environ sont adoptés, en général par leur famille d’accueil. Les autres sont confiés à un proche ou sont trop âgés pour rester placés. Un petit nombre d’enfants sont ensuite transférés vers une autre agence de placement si un placement ne fonctionne pas ou si la famille d’accueil déménage. 18 % des jeunes qui sont placés sont finalement tragiquement exclus du système sans avoir un sentiment d’appartenance à une famille.

Ressources dans cet article