Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Examen clinique du nouveau-né

Par Ruth A. Lawrence, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry;Strong Memorial Hospital

En général, le médecin réalise un examen clinique complet du nouveau-né dans les 12 premières heures de vie. L’examen débute avec une série de mesures dont le poids, la taille et la circonférence crânienne. Le poids moyen à la naissance est de 3,2 kilogrammes et la taille moyenne est de 50 centimètres, même si la plage de valeurs considérées comme normales est étendue. Puis, le médecin examine la peau, la tête, le visage, le cœur, les poumons, le système nerveux, l’abdomen et les organes génitaux.

La peau est en général rosée, mais les mains et les pieds peuvent avoir une couleur bleutée du fait d’une mauvaise circulation sanguine dans les premières heures de vie. Parfois, la peau peut présenter plusieurs bosses dures (nécrose du pannicule adipeux sous-cutané), correspondant à des zones où la pression exercée par les os a détruit du tissu adipeux. Ces bosses sont plus fréquentes au niveau de la tête, des joues et du cou, surtout si des forceps ont été utilisés au cours de l’accouchement. Elles peuvent traverser la surface de la peau et libérer un liquide de couleur jaune clair mais en général la cicatrisation est rapide.

Après un accouchement normal en présentation céphalique, la tête peut être légèrement déformée pendant quelques jours. En effet, les os du crâne se chevauchent afin de permettre une compression de la tête pendant l’accouchement. Un certain degré de tuméfaction et contusion du cuir chevelu est normal. Parfois, le saignement d'un des os du crâne peut induire un petit renflement de la tête (céphalhématome) qui disparaît en quelques semaines. Quand le nouveau-né se présente par le siège (accouchement podalique), la tête n’est en général pas déformée mais dans ce cas les fesses, les organes génitaux ou les pieds peuvent être œdémateux et présenter des ecchymoses. L'accouchement d'un bébé par le siège est aujourd'hui le plus souvent évité. Si le bébé se trouve en siège, les médecins recommandent en général une césarienne (extraction chirurgicale du bébé par une incision à travers l'abdomen et l'utérus de la mère) afin de minimiser les risques pour le bébé.

La pression exercée pendant l’accouchement par voie vaginale peut induire des contusions du visage du nouveau-né. De plus, la compression subie dans cette voie naturelle peut entraîner une asymétrie initiale du visage. Cette asymétrie se produit parfois si l’un des nerfs des muscles faciaux est endommagé pendant l’accouchement. La récupération a lieu progressivement en quelques semaines.

Les battements cardiaques et les sons respiratoires d'un nouveau-né sont audibles en plaçant un stéthoscope sur son thorax.

Battement cardiaque et sons respiratoires du nouveau-né

(Enregistrement audio de Cardionics, Inc.)

Le médecin écoute le cœur et les poumons à l'aide un stéthoscope à la recherche d’éventuelles anomalies. Il observe la couleur de la peau et évalue l’état général du nouveau-né pour dépister d’éventuels troubles. Il contrôle la force du pouls.

Il évalue les réflexes néonataux pour éliminer d’éventuelles anomalies nerveuses. Les réflexes néonataux les plus importants sont le réflexe de Moro, le réflexe des points cardinaux et le réflexe de succion.

Des atteintes graves, non visibles à la naissance, peuvent néanmoins être dépistées par des analyses de sang chez les nouveau-nés. Diverses analyses de sang obligatoires sont pratiquées pour cette raison. Un diagnostic précoce et une prise en charge rapide peuvent réduire, voire prévenir les troubles qui peuvent empêcher un développement normal de l’enfant.

Le médecin apprécie l’apparence globale de l’abdomen et évalue la taille, la forme et la position des organes internes, tels que les reins, le foie et la rate. L’hypertrophie des reins peut témoigner de l’obstruction des voies urinaires.

Le médecin évalue la souplesse et la mobilité des bras, des jambes et des hanches et vérifie l'absence d'une luxation de ces dernières.

Il examine les organes génitaux en vérifiant que le méat urétral est ouvert et correctement positionné. Chez les petits garçons, il vérifie que les testicules sont bien dans le scrotum. Chez les fillettes, les lèvres sont proéminentes à cause de l’exposition aux hormones maternelles et restent enflées pendant les premières semaines. Le médecin examine l’anus pour s’assurer que l'orifice n'est pas fermé.

Ressources dans cet article