Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

L'obésité chez les adolescents

Par Sharon Levy, MD, MPH, Harvard Medical School;Children's Hospital, Boston

L'obésité est définie comme une indice de masse corporelle (IMC) supérieure au 95ième percentile pour l'âge et le sexe.

  • Bien que certains facteurs génétiques et certains troubles peuvent entraîner une obésité, chez l'adolescent elle découle en général d'une activité physique insuffisante et d'excès alimentaires.

  • Le diagnostic est fondé sur une IMC supérieure au 95ième percentile.

  • L'obésité peut être traitée en suivant un régime alimentaire équilibré, en augmentant l'activité physique et en suivant des consultations d'accompagnement.

L’obésité est deux fois plus fréquente chez les adolescents qu’il y a 30 ans. Bien que la plupart de ses complications surviennent à l’âge adulte (voir Obésité), les adolescents obèses sont davantage sujets à l’hypertension artérielle et au diabète de type 2. Alors que moins d’un tiers des adultes obèses a été touché par cette affection à l’adolescence, la majorité des adolescents obèses le restent à l’âge adulte.

Les facteurs de risque d’obésité chez les adolescents sont les mêmes que chez l’adulte. Les parents pensent souvent que l’obésité est la conséquence d’une affection endocrinienne, telle que l’hypothyroïdie ou l'hyperadrénocorticisme, mais celles-ci sont rarement en cause. Les adolescents dont le surpoids est lié à des troubles endocriniens sont habituellement de petite taille et présentent d’autres signes associés. Un syndrome de Cushing doit être recherché chez un adolescent de petite taille et présentant une tension artérielle élevé (voir Syndrome de Cushing). Bien qu'une prédisposition génétique soit fréquente et que des gènes impliqués soient en cours d'identification, la plupart des adolescents obèses mangent tout simplement trop de calories par rapport à leur besoins. En raison des préjugés sociaux, de nombreux adolescents obèses ont une mauvaise image d’eux-mêmes et deviennent de plus en plus sédentaires et isolés socialement.

Les interventions destinées aux adolescents obèses doivent promouvoir la pratique d’une alimentation saine et de l’activité physique, plutôt que la perte d’une quantité de poids déterminée. L'apport de calories est réduit par :

  • la planification de menus équilibrés composés d'aliments ordinaires,

  • un changement permanent du comportement alimentaire.

Les calories en excès sont éliminées en

  • augmentant l'activité physique.

Les séjours d’été aménagés pour les adolescents obèses permettent souvent de perdre une quantité significative de poids mais, sans continuer les efforts par la suite, ce poids est le plus souvent repris. Des consultations peuvent s’avérer utiles pour aider les adolescents à faire face à leurs problèmes, y compris la faible estime de soi.

Les médicaments qui contribuent à faire perdre du poids ne sont en général pas préconisés à l’adolescence en raison de problèmes de sécurité et des risques d’abus. Une exception est faite pour les adolescents obèses qui ont de lourds antécédents familiaux de diabète de type 2 : ils ont un fort risque de développer cette maladie. La metformine, médicament utilisé pour traiter le diabète, peut les aider à perdre du poids et diminuer ainsi le risque de devenir diabétique.