Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Puberté précoce

Puberté précoce

Par Sharon Levy, MD, MPH, Harvard Medical School;Children's Hospital, Boston

La puberté précoce vraie et la pseudopuberté précoce sont des maturations sexuelles qui débutent avant l’âge de 7 ou 8 ans chez les filles et de 9 ans chez les garçons.

La puberté précoce vraie est due à la sécrétion prématurée de certaines hormones sexuelles (gonadotrophines) par l’hypophyse. Ces hormones provoquent le développement des ovaires ou des testicules qui à leur tour sécrètent d'autres hormones sexuelles, comme les estrogènes ou la testostérone, qui déclenchent la puberté. Cette sécrétion précoce d’hormones peut être provoquée par une tumeur ou une autre maladie de l’hypophyse ou de l’hypothalamus (la région du cerveau qui contrôle l’hypophyse). La neurofibromatose (une affection caractérisée par la croissance de nombreuses masses de tissu nerveux sous la peau et à d'autres endroits du corps) et quelques autres troubles rares sont aussi associés à une puberté précoce.

La pseudopuberté précoce est due aux taux élevés de testostérone ou d'estrogènes produits par une tumeur ou à une autre maladie de la glande surrénale, des testicules ou des ovaires. Ces hormones ne provoquent pas le développement des testicules ou des ovaires, mais induisent le développement de caractères sexuels secondaires comme les poils pubiens et des aisselles, l'odeur corporelle adulte, l'acné et des modifications de la morphologie. Chez les garçons la pilosité se développe sur le visage, le pénis s'allonge et l'apparence devient masculine. Chez les filles la poitrine se développe et les règles peuvent commencer, notamment lors d'une puberté précoce vraie. Chez les enfants des deux sexes, une poussée de croissance peut avoir lieu avec une augmentation rapide de la taille, mais s'arrête prématurément. Ainsi, la taille définitive est moins haute que prévue.

En cas de puberté précoce vraie, les glandes sexuelles (ovaires ou testicules) augmentent de volume et deviennent matures, alors que dans la pseudopuberté précoce, elles restent immatures. La puberté précoce est 10 fois plus fréquente chez les filles et est beaucoup plus susceptible d'être d'origine inconnue (idiopathique).

Diagnostic

Lorsqu'un enfant présente des signes d'une puberté précoce, à évolution rapide ou perturbée, une radiographie de sa main et poignet est réalisée afin d'évaluer la maturation osseuse. Si l'âge osseux déterminé est très avancé alors une évaluation plus poussée est nécessaire. Les examens réalisés peuvent inclure une analyse des taux d'hormones dans le sang, une échographie pelvienne et des glandes surrénales à la recherche de tumeurs des ovaires ou des glandes surrénales, et une imagerie par résonance magnétique ou une tomodensitométrie (TDM [scanner]) de la tête à la recherche de tumeurs de l'hypothalamus ou de l'hypophyse.

Traitement

Aucun traitement n'est nécessaire chez les enfants ne présentant qu'une prématurité des poils pubiens et des aisselles ou qui développent une poitrine, mais ils seront suivis périodiquement pour détecter une puberté précoce ultérieure.

Lorsque la cause d'une puberté précoce a pu être identifiée, son traitement, comme le retrait d'une tumeur ou d'un kyste, peut arrêter la progression de la puberté. En l'absence d'une cause identifiable, l'administration de médicaments peut ralentir la puberté. Des injections d'une hormone de libération des gonadotrophines synthétique (telle que l'acétate de leuprolide, la desloréline ou l'histréline) peuvent arrêter une puberté précoce vraie en empêchant la production des hormones sexuelles. La pseudopuberté précoce peut être arrêtée par l'administration de médicaments qui inhibent l'action des hormones sexuelles.