Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Nouveau-né hypertrophique (grand) pour l'âge gestationnel

Par Arthur E. Kopelman, MD, The Brody School of Medicine at East Carolina University

Un nouveau-né prématuré, à terme ou post-terme, qui présente un poids supérieur à celui de 90 % des nouveau-nés du même âge gestationnel (au-dessus du 90e percentile) est considéré comme « macrosome ».

  • Un nouveau-né peut être grand parce que ses parents sont grands ou parce que sa mère souffre de diabète.

  • Les nouveau-nés de mères diabétiques sont susceptibles de développer un surpoids à l'âge adulte.

  • Un accouchement par césarienne est parfois nécessaire.

La macrosomie néonatale est le plus souvent due à la présence d'un diabète chez la mère. Les femmes obèses ou ayant déjà eu un gros bébé sont plus susceptibles d'accoucher d'un nouveau-né macrosome. La macrosomie de certains nouveau-nés est provoquée par des facteurs génétiques, comme des syndromes rares (par exemple le syndrome de Beckwith-Wieldelmann ou le syndrome de Soto).

La raison derrière la croissance excessive du fœtus peut être différente mais elle est généralement due à une abondance de nutriments. Chez les femmes enceintes diabétiques, une grande quantité de sucre (glucose) traverse le placenta (l'organe qui relie le fœtus à l'utérus et l'alimente) et entraîne une glycémie élevée chez le fœtus. Cette glycémie élevée déclenche la libération de taux élevés d'insuline par le pancréas du fœtus, ce qui accélère la croissance du fœtus et de quasiment tous ses organes, à l'exception du cerveau qui poursuit un rythme de développement normal.

Symptômes et complications

Les symptômes sont fonction des complications qui se produisent. Les complications les plus fréquentes sont :

  • Un excès de globules rouges (polyglobulie, voir Polyglobulie du nouveau-né) : les bébés macrosomes peuvent avoir un teint rougeâtre à cause d'un trop grand nombre de globules rouges. De la bilirubine est produite au fur et à mesure de la dégradation des globules rouges en excès, et combiné à une prise de lait insuffisante, peut provoquer un ictère.

  • Un faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie) : chez les nouveau-nés des mères diabétiques, l'apport excessif de glucose depuis le placenta s'arrête brutalement à la naissance lors de la section du cordon ombilical. Cependant le pancréas du nouveau-né continue à produire une trop grande quantité d'insuline, ce qui conduit à une baisse importante du taux de sucre dans le sang (hypoglycémie). Souvent il n'y a pas de symptômes associés à une hypoglycémie. Parfois, le nouveau-né est apathique, mou ou agité. Malgré leur grande taille, les nouveau-nés de mère diabétique ne s’alimentent souvent pas bien pendant les premiers jours de vie.

  • Troubles pulmonaires : le développement des poumons est retardé chez les nouveau-nés de mère diabétique. En cas d'accouchement par césarienne, ils sont susceptibles de développer des troubles pulmonaires. Les nouveau-nés prématurés de mère diabétique, sont prédisposés à l’immaturité pulmonaire et au développement du syndrome de détresse respiratoire (voir Syndrome de détresse respiratoire), même s’ils ne sont nés que quelques semaines avant terme.

  • Un risque accru de traumatismes à la naissance : Le risque de traumatismes à la naissance, tels que l'étirement des nerfs de l'épaule (lésions du plexus brachial) ou la fracture de la clavicule, est plus élevé chez les nouveau-nés grands pour leur âge gestationnel. L'accouchement vaginal, notamment lors d'une présentation en siège, peut s'avérer difficile si la tête du fœtus est grande par rapport au passage pelvien de la mère, ce qui augmente le risque de traumatisme. Dans ce cas, une césarienne peut s’avérer nécessaire.

Les nouveau-nés de mère diabétique présentent de surcroît une plus forte proportion d’anomalies congénitales. Les nouveau-nés hypertrophiques pour l’âge gestationnel nés de mère diabétique sont susceptibles d'être en surpoids pendant l'enfance et à l’âge adulte, ce qui, associé à leur prédisposition génétique, les expose à un risque important de diabète de type 2 (voir Type 2).

Traitement

Afin de traiter l’hypoglycémie chez les nouveau-nés, il peut être nécessaire d'administrer du glucose par voie intraveineuse, ou d’administrer des repas fréquents, soit directement dans la bouche, soit à l’aide d’une sonde introduite dans l’estomac. Le traitement du syndrome de détresse respiratoire peut nécessiter un supplément d’oxygène apporté au moyen d'un tube inséré dans le nez ou, d'une assistance respiratoire à l'aide d'un ventilateur dans les cas plus graves. Un traitement peut s'avérer nécessaire également pour d'autres complications, tel qu'une photothérapie pour traiter l'ictère.