Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Polyglobulie du nouveau-né

Par Arthur E. Kopelman, MD, The Brody School of Medicine at East Carolina University

La polyglobulie est une situation pathologique caractérisée par une concentration anormalement élevée de globules rouges dans le sang.

  • Elle peut être due à la postmaturité (voir Postmaturité), à un diabète chez la mère ou à un taux faible d'oxygène dans le sang du fœtus.

  • Une concentration élevée de globules rouges rend le sang épais (hyperviscosité) et peut ralentir le flux sanguin dans les petits vaisseaux sanguins.

  • La plupart des nouveau-nés souffrant de polyglobulie ne présentent pas de symptômes mais parfois ils peuvent avoir un teint rougeâtre ou sombre, s'alimenter peu, et être apathiques. Très rarement des crises convulsives sont observées.

  • Le diagnostic est confirmé par une analyse qui permet de dénombrer la quantité de globules rouges dans le sang.

  • Classiquement aucun traitement n'est requis à condition de maintenir une hydratation normale.

  • Si le nouveau-né présente des symptômes, il peut être traité par échange partiel du sang afin de réduire la concentration en globules rouges.

Une concentration sensiblement trop élevée de globules rouges rend le sang trop épais, provoquant un ralentissement du flux sanguin dans les petits vaisseaux et une altération de l'oxygénation des tissus. Un enfant né après terme ou dont la mère présente un diabète, une hypertension artérielle, fume, ou vit en haute montagne, est davantage sujet au développement d’une polyglobulie. Une polyglobulie peut également être le résultat d'un trop grand apport de sang provenant du placenta à la naissance, ce qui peut être le cas si le nouveau-né est tenu en dessous du niveau du placenta avant que le cordon ombilical ne soit clampé. D'autres causes sont un taux faible d'oxygène dans le sang (hypoxie), un diabète chez la mère, une croissance limitée à l'intérieur de l'utérus ou la transfusion importante de sang entre des jumeaux.

Un nouveau-né sévèrement atteint a un teint très rougeâtre ou sombre, est léthargique, ne s'alimente pas correctement et peut être sujet à des crises convulsives. En présence de tels symptômes et si une analyse du sang met en évidence une trop grande concentration en globules rouges (hématocrite élevé), une partie du sang de l’enfant est retirée et remplacée par un volume égal de soluté physiologique, ce qui permet de diluer les globules rouges restants et corriger la polyglobulie.