Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Tachypnée transitoire

Par Arthur E. Kopelman, MD, The Brody School of Medicine at East Carolina University

La tachypnée transitoire du nouveau-né (respiration rapide du nouveau-né, maladie du poumon humide) est une détresse respiratoire temporaire, associée à un faible taux d'oxygène dans le sang, provoquée par la présence d’une quantité excessive de liquide dans les poumons après la naissance.

  • Cette affection peut survenir après une césarienne programmée réalisée avant le début du travail chez les nouveau-nés nés à terme ou quelques semaines avant terme.

  • Les nouveau-nés atteints respirent rapidement, émettent un geignement à l'expiration et peuvent prendre une coloration bleutée si la quantité d'oxygène dans leur sang est insuffisante.

  • Le diagnostic repose sur les symptômes et est confirmé par une radiographie du thorax.

  • Quasiment tous les nouveau-nés atteints récupèrent pleinement en 2 à 3 jours.

  • La plupart des nouveau-nés souffrant de tachypnée transitoire sont traités par un apport en oxygène, d'autres nécessitent une assistance respiratoire.

Cette affection se manifeste en général chez les enfants nés quelques semaines avant terme, ou chez les enfants nés à terme. Elle est plus fréquente après un accouchement par césarienne, notamment si le travail n'a pas commencé avant la césarienne (par exemple chez les mères dont la césarienne est planifiée).

Avant la naissance, les alvéoles dans les poumons sont remplis de liquide. Immédiatement après la naissance, le liquide doit être éliminé des poumons de telle sorte que les alvéoles puissent se remplir d’air et que le nouveau-né puisse respirer normalement. Lors d'un accouchement par voie vaginale, une partie du liquide est expulsée par les poumons grâce à la pression appliquée sur le thorax du nouveau-né. Une autre partie du liquide est réabsorbée directement par les cellules qui tapissent les alvéoles. Les hormones libérées pendant le travail induisent l'absorption du liquide par les cellules des alvéoles. Si cette réabsorption du liquide ne se produit pas rapidement, du liquide reste dans les alvéoles et le nouveau-né a du mal à respirer.

Les nouveau-nés souffrant de tachypnée transitoire présentent une détresse respiratoire avec une respiration rapide, une dépression de la paroi thoracique lors de l'inspiration et un geignement lors de l'expiration. Leur peau peut prendre une coloration bleutée anormale (cyanose) si le taux d'oxygène dans le sang s'abaisse. La présence de liquide dans les poumons est visible sur une radiographie du thorax.

La plupart des nouveau-nés souffrant de tachypnée transitoire récupèrent complètement en 2 à 3 jours. Le nouveau-né est le plus souvent traité par un apport enoxygène. Dans de rares cas, le nouveau-né peut devoir être supplémenté en oxygène par ventilation en pression positive continue des voies aériennes (CPAP), une technique qui permet au nouveau-né de respirer de manière autonome tout en recevant de l'oxygène ou de l'air légèrement sous pression administré au moyen d'une canule nasale placée dans les deux narines, voire à l'aide d'un ventilateur.