Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Hyperthyroïdie chez les nourrissons et les enfants

Par Andrew Calabria, MD, Assistant Professor of Pediatrics;Attending Physician, Division of Endocrinology & Diabetes, Perelman School of Medicine at The University of Pennsylvania;The Children's Hospital of Philadelphia

L’hyperthyroïdie est une maladie dans laquelle la thyroïde produit trop d’hormones thyroïdiennes.

  • La maladie de Graves-Basedow est généralement la cause de l’hyperthyroïdie, mais des excroissances sur la thyroïde ou une inflammation de la thyroïde, des médicaments et des infections peuvent également en être la cause.

  • Les symptômes dépendent de l’âge de l’enfant, mais incluent généralement l’accélération des fonctions biologiques.

  • Le diagnostic est fondé sur des analyses de sang et des examens d’imagerie.

  • Les nourrissons non traités avant la naissance peuvent présenter un déficit intellectuel, un retard de croissance et une petite taille, et certains peuvent même décéder.

  • Le traitement comprend généralement l’utilisation de médicaments antithyroïdiens et de bêtabloquants.

(Pour les adultes, voir également Hyperthyroïdie.)

La thyroïde sécrète les hormones thyroïdiennes. Les hormones thyroïdiennes contrôlent la vitesse du métabolisme de l’organisme, y compris la vitesse à laquelle le cœur bat et la régulation de la température corporelle. Si la thyroïde produit trop d’hormones thyroïdiennes, ces fonctions sont accélérées.

Une hyperthyroïdie peut survenir chez un fœtus en cours de développement ou chez un nourrisson (voir Hyperthyroïdie chez le nouveau-né) ou pendant l’enfance ou l’adolescence.

Nourrissons

L’hyperthyroïdie est rare chez les nourrissons, mais peut menacer leur pronostic vital. Elle se développe chez des fœtus de femmes présentant ou ayant présenté la maladie de Graves-Basedow. Dans la maladie de Graves-Basedow, des anticorps anormaux stimulent la thyroïde pour fabriquer des hormones thyroïdiennes en excès. Ces anticorps peuvent traverser la barrière placentaire et stimuler la thyroïde du fœtus, ce qui entraîne une naissance prématurée, voire le décès. Comme les nourrissons ne sont plus exposés aux anticorps de la mère après la naissance, la maladie de Graves-Basedow chez le nouveau-né (maladie de Graves-Basedow dans néonatale) est généralement temporaire, mais sa durée varie.

Enfants et adolescents

Chez plus de 90 % des enfants et adolescents, la cause de l’hyperthyroïdie est la maladie de Graves-Basedow.

Les causes moins fréquentes comprennent des excroissances (nodules) sur la thyroïde, une inflammation de la thyroïde (thyroïdite au cours de laquelle l’hyperthyroïdie est temporaire, suivies de l’hypothyroïdie), et de certains médicaments. Parfois, une hyperthyroïdie temporaire peut être provoquée par des infections, y compris des infections bactériennes (thyroïdite aiguë) et virales (thyroïdite sous-aiguë).

Symptômes

Les symptômes de l’hyperthyroïdie diffèrent selon l’âge de l’enfant.

Chez le fœtus

Chez le fœtus, les symptômes de l’hyperthyroïdie peuvent apparaître dès le second trimestre. Les fœtus affectés grandissent mal, ont un rythme cardiaque très rapide et présentent une thyroïde augmentée de volume (goitre). Si la maladie est présente et non traitée pendant une longue période avant la naissance, environ 15 % des nourrissons décèdent et les autres présentent un déficit intellectuel, un retard de croissance et une petite taille.

Nourrissons

Chez les nourrissons, les symptômes incluent une irritabilité, des problèmes d’alimentation, une hypertension artérielle, un rythme cardiaque rapide, des yeux globuleux, un goitre congénital et des malformations crâniennes. Les autres symptômes comprennent un retard de croissance, des vomissements et une diarrhée.

Enfants et adolescents

Les symptômes de l’hyperthyroïdie reflètent l’accélération des fonctions de l’organisme :

  • Troubles du sommeil

  • Hyperactivité

  • Sueurs

  • Fatigue

  • Perte de poids

  • Accélération du rythme cardiaque et augmentation de la tension artérielle

  • Selles fréquentes

  • Tremblements

Bien que les fonctions de l’organisme augmentent, la concentration et les performances scolaires diminuent. Un goitre peut être présent. Les enfants peuvent avoir les yeux rouges ou globuleux.

Les symptômes de la thyroïdite aiguë se développent soudainement. Les enfants présentent une sensibilité sur la thyroïde et de la fièvre. Dans la thyroïdite subaiguë, ces symptômes sont présents, mais sont moins sévères et peuvent débuter après une maladie virale. La fièvre peut durer plusieurs semaines.

Complications

La thyrotoxicose est une complication sévère mais rare de l’hyperthyroïdie, et constitue une urgence médicale potentiellement mortelle. Dans la thyrotoxicose, la thyroïde devient soudainement extrêmement active. Toutes les fonctions de l’organisme sont augmentées à des niveaux dangereusement élevés. Chez les enfants affectés, les symptômes comprennent un rythme cardiaque extrêmement rapide, une température corporelle élevée, une hypertension artérielle, une insuffisance cardiaque et des modifications de l’état mental. Cette maladie peut entraîner un coma et le décès.

Diagnostic

  • Bilan thyroïdien

  • Parfois examens d’imagerie

Les médecins suspectent le diagnostic d’hyperthyroïdie chez les nourrissons dont la mère souffre d’une maladie de Graves-Basedow active ou présente des antécédents de maladie de Graves-Basedow et des taux élevés d’anticorps stimulant la thyroïde. Pour confirmer le diagnostic, les médecins réalisent des tests permettant de déterminer les taux d’hormones thyroïdiennes dans le sang (dosage des hormones thyroïdiennes).

Chez les enfants plus grands et les adolescents, les médecins pratiquent un dosage des hormones thyroïdiennes. Les médecins réalisent également une échographie chez les enfants plus âgés souffrant de la maladie de Graves-Basedow si leur thyroïde semble asymétrique ou s’ils sentent un nodule sur la thyroïde. Si un nodule est détecté à l’échographie, les médecins en prélèvent un échantillon à l’aide d’une seringue (ce que l’on appelle biopsie par aspiration à l’aiguille fine) afin de déterminer si l’enfant souffre d’un cancer de la thyroïde. Les médecins peuvent également réaliser une scintigraphie radioisotopique pour voir si le nodule est la source de l’hormone thyroïdienne en excès.

Pronostic

Les nourrissons ayant développé une hyperthyroïdie lorsqu’ils étaient des fœtus peuvent être sévèrement affectés si la maladie n’est pas détectée avant la naissance. L’espace entre les os du crâne peut se refermer trop tôt (ce que l’on appelle craniosynostose) et les enfants pourront présenter un déficit intellectuel, un retard de croissance et une petite taille. Environ 10 à 15 % des nourrissons peuvent décéder.

Les nourrissons souffrant de la maladie de Graves-Basedow néonatale guérissent presque toujours dans les 6 mois. Si la mère n’a pas pris des médicaments diminuant la production d’hormones thyroïdiennes (médicaments antithyroïdiens) pendant la grossesse, les nourrissons souffrent d’hyperthyroïdie à la naissance. Si la mère prend des médicaments, les nourrissons peuvent ne présenter aucun symptôme d’hyperthyroïdie pendant 3 à 7 jours environ.

Les enfants plus âgés atteints de la maladie de Graves-Basedow peuvent répondre à des médicaments antithyroïdiens ou peuvent nécessiter des traitements supplémentaires pour traiter de manière permanente la maladie si les antithyroïdiens ne sont pas efficaces ou si les symptômes réapparaissent.

Traitement

  • Médicaments antithyroïdiens

  • Bêtabloquants

  • Parfois, de l’iode radioactif ou une chirurgie

Les enfants reçoivent des antithyroïdiens (tels que le méthimazole), qui réduisent la production d’hormones thyroïdiennes par la thyroïde. Les bêtabloquants sont des médicaments qui ralentissent le rythme cardiaque et qui ne sont utilisés que si le rythme cardiaque est trop rapide ou si la tension artérielle est trop élevée. Le traitement par bêtabloquants est arrêté lorsque les antithyroïdiens ont fait effet. Les nourrissons atteints d’hyperthyroïdie néonatale guérissent presque toujours dans les 6 mois et n’ont plus besoin d’antithyroïdiens. Chez les enfants plus âgés traités avec des antithyroïdiens, les symptômes peuvent disparaître (rémission), mais peuvent réapparaître (récidive) chez certains enfants, qui peuvent nécessiter un autre traitement dans ces cas-là.

Parfois, les enfants souffrant de la maladie de Graves-Basedow requièrent d’autres traitements pour traiter de manière permanente la maladie. Un traitement permanent (traitement définitif) peut être nécessaire si les antithyroïdiens ne sont pas efficaces (ou si l’enfant ne les prend pas) ou s’ils causent des effets secondaires graves. Dans le traitement définitif, la thyroïde est détruite avec de l’iode radioactif ou par chirurgie. Néanmoins, l’iode radioactif n’est généralement pas administré aux enfants âgés de moins de 10 ans et est souvent inefficace chez les personnes dont la thyroïde est volumineuse. Par conséquent, une chirurgie peut être pratiquée à la pour les enfants et les adolescents qui présentent ces facteurs.

Les nodules sont excisés chirurgicalement.

La thyroïdite aiguë est traitée avec des antibiotiques. La thyroïdite subaiguë n’est pas traitée avec des antibiotiques, mais des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont administrés contre la douleur. Les enfants ne reçoivent pas d’antithyroïdiens, mais des bêtabloquants peuvent être administrés.