Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Tics

Par Hugh F. Johnston, MD, University of Wisconsin Medical School;Bureau of Mental Health and Substance Abuse

Les tics sont des mouvements rapides, répétés et involontaires qui sont foncièrement inutiles.

Un enfant sur quatre peut présenter un tic ou une sorte de tic durant quelques mois de son enfance. Ces tics sont bien plus fréquents chez les garçons que chez les filles. Les tics courants comprennent la toux ou l'éclaircissement de la voix, le clignement ou la grimace, le haussement d'épaules, le pincement de lèvre et différents mouvements des mains. Le stress et la fatigue peuvent aggraver les tics. Les tics ne surviennent normalement que lorsque les enfants sont réveillés. Ils peuvent être volontairement contrôlés durant de courtes périodes mais uniquement par un effort conscient.

Les tics surviennent parfois avec d'autres troubles comme le trouble obsessionnel-compulsif ou résultent de certaines infections ou certains médicaments, surtout les médicaments utilisés pour le traitement du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), comme la méthylphénidate ou les amphétamines.

La plupart des tics disparaissent finalement sans traitement. Cependant, chez moins de 1 % des enfants, les tics persistent. S'ils persistent et entraînent des problèmes (comme l'embarras), un tic peut faire l'objet d'un diagnostic. Si les tics sont entièrement vocaux (comme l'éclaircissement de gorge), un tic vocal pourra être diagnostiqué. Si les tics sont tous des mouvements (comme le clignement de l'œil), un tic moteur pourra être diagnostiqué. Si l'enfant présente une combinaison de tics vocaux et moteurs, le syndrome de Tourette pourra être diagnostiqué.

Dans beaucoup de cas, aucun traitement autre que le réconfort n'est nécessaire. Si les tics persistent ou sont gênants, des médicaments pourront être administrés. Normalement, les antipsychotiques (comme l'halopéridol ou la rispéridone) sont très efficaces pour le contrôle des tics.