Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des troubles anxieux chez l’enfant

Par Josephine Elia, MD, Professor of Psychiatry and Human Behavior, Professor of Pediatrics;Attending Physician, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University;Nemours/A.I. duPont Hospital for Children

Les troubles anxieux se caractérisent par de la crainte, de l’inquiétude ou de l’appréhension qui affecte beaucoup la capacité à évoluer et est disproportionnée par rapport aux circonstances.

  • Il existe beaucoup de types de troubles anxieux, qui se caractérisent par l’accent qui est mis sur la peur ou l’inquiétude.

  • Les enfants refusent le plus souvent d’aller à l’école, en invoquant fréquemment des symptômes physiques, tels que les maux de ventre.

  • Les médecins posent en général le diagnostic sur les symptômes, mais pratiquent parfois des examens pour exclure des troubles susceptibles de causer les symptômes physiques qu’entraîne souvent l’anxiété.

  • Une thérapie comportementale est souvent suffisante, mais si l’anxiété est sévère, des médicaments peuvent être nécessaires.

Tous les enfants ressentent parfois de l’anxiété. Par exemple, les enfants âgés de 3 à 4 ans ont souvent peur du noir ou des monstres. Les enfants plus âgés et les adolescents deviennent souvent anxieux lorsqu’ils font un exposé face à leurs camarades de classe. Ces craintes et ces anxiétés ne constituent pas des signes d’un trouble. Cependant, si les enfants deviennent si anxieux qu’ils ne parviennent pas à évoluer ou sont gagnés par une grande souffrance, ils peuvent souffrir d’un trouble anxieux. À un certain point de l’enfance, environ 10 à 15 % des enfants souffrent d’un trouble anxieux.

Les personnes peuvent avoir une prédisposition héréditaire à l’anxiété. Les parents anxieux tendent à avoir des enfants anxieux.

Les troubles anxieux comprennent :

Symptômes

Beaucoup d’enfants atteints de trouble anxieux refusent d’aller à l’école. Ils peuvent souffrir d’angoisse de la séparation, d’anxiété sociale, de trouble panique ou d’une association de ces troubles.

Certains enfants parlent de leur anxiété de manière spécifique. Par exemple, ils peuvent dire « je m’inquiète de ne plus jamais te revoir » (angoisse de la séparation) ou « j’ai peur que les enfants se moquent de moi » (trouble d’anxiété sociale). Cependant, la plupart des enfants se plaignent de symptômes physiques, comme les maux de ventre. Ces enfants disent souvent la vérité, car l’anxiété entraîne fréquemment chez eux des troubles gastriques, des nausées et des céphalées.

Beaucoup d’enfants qui souffrent d’un trouble anxieux luttent contre l’anxiété jusqu’à l’âge adulte. Cependant, avec un traitement précoce, beaucoup d’enfants apprennent à contrôler leur anxiété.

Diagnostic

  • Symptômes

Les médecins posent en général le diagnostic du trouble quand l’enfant ou les parents décrivent les symptômes typiques. Cependant, les médecins peuvent être induits en erreur par les symptômes physiques que l’anxiété entraîne et pratiquer des examens portant sur les troubles physiques avant que le trouble anxieux ne soit évoqué.

Traitement

  • Thérapie comportementale

  • Parfois des médicaments

Si l’anxiété est légère, une thérapie comportementale est habituellement la seule mesure requise. Les thérapeutes exposent les enfants à la situation qui déclenche l’anxiété et les aident à soutenir la situation. Les enfants se désensibilisent donc progressivement et ressentent moins d’anxiété. Lorsqu’il y a lieu, le traitement simultané de l’anxiété chez les parents est souvent utile.

Si l’anxiété est sévère, on peut avoir recours à des médicaments. Le premier choix est habituellement un type d’antidépresseurs appelé inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS) comme la fluoxétine ou la sertraline ( Traitement pharmacologique de la dépression).