Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Trouble panique chez les enfants et les adolescents

Par Josephine Elia, MD, Professor of Psychiatry and Human Behavior, Professor of Pediatrics;Attending Physician, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University;Nemours/A.I. duPont Hospital for Children

Le trouble panique se caractérise par des attaques de panique qui surviennent au moins une fois par semaine. Une attaque de panique est un épisode bref (5 à 20 minutes) de peur intense qui est habituellement accompagné de symptômes physiques comme une respiration rapide, un rythme cardiaque accéléré, des sueurs, une douleur thoracique et des nausées.

  • Le trouble panique est diagnostiqué lorsque les enfants ont des attaques de panique, suffisamment fréquentes pour entraîner une altération significative ou de la souffrance.

  • Le trouble panique est habituellement traité par une association de médicaments et de thérapie comportementale.

Le trouble panique est beaucoup plus courant chez les adolescents que chez les jeunes enfants. Parfois, les enfants présentent une angoisse de la séparation ( Trouble d’angoisse de la séparation) ou une anxiété généralisée ( Trouble anxieux généralisé chez les enfants) lorsqu’ils sont plus jeunes, puis ils développent le trouble panique à mesure qu’ils traversent la puberté.

Les attaques de panique ( Attaques de panique et trouble panique) peuvent survenir dans n’importe quel trouble anxieux en réponse à l’objet de ce trouble. Par exemple, les enfants souffrant d’angoisse de la séparation peuvent souffrir une attaque de panique lorsqu’un parent s’en va. Les enfants qui craignent d’être pris au piège dans des endroits sans possibilité de s’en échapper (agoraphobie) peuvent avoir une attaque de panique alors qu’ils sont assis au milieu d’un rang au sein d’un auditorium bondé. Beaucoup d’enfants qui sont atteints de trouble panique souffrent également d’agoraphobie.

Les troubles physiques, comme l’asthme, peuvent également déclencher des attaques de panique, et ces dernières peuvent déclencher l’asthme.

Symptômes

Au cours d’une attaque, les enfants ressentent une grande anxiété qui entraîne des symptômes physiques. Le cœur bat rapidement. Les enfants peuvent transpirer abondamment et se sentir essoufflés. Ils peuvent présenter une douleur thoracique ou se sentir étourdis, nauséeux ou engourdis. Les enfants peuvent se sentir comme s’ils étaient en train de mourir ou de devenir fous. Les choses peuvent leur sembler irréelles. Les symptômes peuvent être plus dramatiques (impliquant des cris, des pleurs ou une hyperventilation) que chez les adultes.

Les enfants s’inquiètent d’avoir d’autres attaques. Les attaques de panique et les inquiétudes associées affectent les relations et le travail scolaire.

Dans le trouble panique, les attaques de panique surviennent habituellement d’elles-mêmes, sans facteur déclenchant spécifique. Mais au fil du temps, les enfants commencent à éviter des situations qu’ils associent avec les attaques. Cet évitement peut entraîner l’agoraphobie ( Agoraphobie chez les enfants et les adolescents), qui rend les enfants réticents à aller à l’école, se rendre au centre commercial, ou pratiquer d’autres activités ordinaires.

Le trouble panique s’aggrave et diminue souvent sans raison apparente. Les symptômes peuvent disparaître d’eux-mêmes, puis réapparaître des années plus tard. Les adolescents souffrant de trouble panique peuvent parfois abandonner l’école, se retirer de la société et devenir renfermés et suicidaires.

Diagnostic

  • Examen clinique

Les médecins pratiquent d’ordinaire un examen clinique pour déterminer les troubles physiques qui peuvent être à l’origine des symptômes. Les médecins évaluent également d’autres troubles anxieux, qui peuvent également entraîner des attaques de panique.

Traitement

  • Généralement, médicaments plus thérapie comportementale

Une association de médicaments et de thérapie comportementale est normalement efficace. Chez certains enfants, les médicaments sont fréquemment nécessaires pour contrôler les attaques de panique avant que la thérapie comportementale ne puisse commencer. Les benzodiazépines sont les médicaments les plus efficaces, mais un type d’antidépresseurs appelés inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS, Traitement pharmacologique de la dépression) sont souvent préférés, car les benzodiazépines entraînent de la somnolence (sédation), peuvent affecter l’apprentissage et la mémoire et peuvent entraîner une dépendance.