Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Infections : les faits en bref

Par The Manual's Editorial Staff,

Les infections sont provoquées par quatre principaux types d’organismes : des bactéries, des virus, des champignons et des parasites.

La plupart des infections sont provoquées par des microorganismes, de minuscules créatures vivantes que l’on trouve partout, y compris dans votre organisme. Bien qu’il en existe des milliers d’espèces, rares sont celles qui envahissent le corps humain, s’y multiplient et provoquent des maladies.

Comment les bactéries évoluent

Pour une présentation complète, voir Aperçu sur les maladies infectieuses.

Les antibiotiques (antibactériens) sont utilisés pour traiter les infections bactériennes. Ils ne sont pas efficaces contre les infections virales et les infections fongiques.

Les médicaments antiviraux sont utilisés pour traiter les infections virales. Les médicaments antiviraux sont beaucoup plus difficiles à développer que les médicaments antibactériens, car les virus ont moins de fonctions que les médicaments peuvent cibler.

Plusieurs médicaments antifongiques sont disponibles, mais la structure et la constitution chimique des champignons rendent ceux-ci difficiles à éliminer.

Qu’est-ce qui cause une résistance aux antibiotiques ?

Les bactéries développent une résistance aux antibiotiques car elles acquièrent des gènes d’autres bactéries qui sont devenues résistantes ou parce que leurs gènes subissent une mutation. Lorsque les antibiotiques sont utilisés pour traiter des infections, les antibiotiques détruisent les bactéries qui sont dépourvues de ces gènes. Les bactéries résistantes restantes peuvent alors se reproduire et au cours du temps, surpasser en nombre les bactéries qui sont sensibles aux antibiotiques.

Plus l’utilisation des antibiotiques est importante, plus il est probable que des bactéries résistantes se développent. Par conséquent, les médecins essaient d’utiliser des antibiotiques uniquement dans les cas où cela est vraiment nécessaire.

Traiter par des antibiotiques des personnes qui ne sont probablement pas atteintes d’une infection bactérienne, par exemple des personnes avec une toux ou des symptômes de rhume, ne sert à rien mais peut favoriser l’apparition de bactéries résistantes.

Les virus deviennent parfois résistants aux médicaments antiviraux.

Le saviez-vous ?

Les bactéries résistantes sont fréquentes en milieu hospitalier, car

  • les antibiotiques sont souvent nécessaires pour traiter les personnes hospitalisées.

  • Si le personnel hospitalier et les visiteurs ne suivent pas strictement les procédures sanitaires, ils peuvent disséminer les bactéries.

  • Beaucoup de personnes hospitalisées ont un système immunitaire affaibli, ce qui les rend plus sensibles à une infection.

Prévention des infections

Quelques règles simples peuvent être utiles.

  • Lavez-vous les mains avant de manger et de faire la cuisine

  • Conservez, préparez et cuisez les aliments (en particulier la viande) de façon appropriée.

  • Couvrez-vous la bouche et le nez d’un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement.

  • Ne buvez que de l’eau propre ou traitée.

  • Ayez des rapports sexuels protégés.

  • Lavez les petites plaies à l’eau et au savon et couvrez-les.

  • Utilisez des vêtements appropriés et des répulsifs pour insectes lorsqu’une exposition à des moustiques ou des tiques est possible.

  • N’utilisez pas de drogues par voie intraveineuse, et si vous le faites, ne partagez d’aiguilles avec personne.

Maladies sexuellement transmissibles (MST)

Les MST sont fréquentes aux États-Unis. Ces infections sont généralement mais non exclusivement transmises par contact sexuel. Elles comprennent les infections à chlamydia, l’herpès génital, les verrues génitales, la gonorrhée, la syphilis et la trichomonase. Certaines infections telles que le VIH et l’hépatite B peuvent être transmises par voie sexuelle, mais sont fréquemment transmises d’autres façons.

Le saviez-vous ?

  • Aux États-Unis, environ 1,4 million de personnes ont des verrues génitales.

Les MST provoquent souvent des ulcérations, des verrues ou des vésicules dans la région où les organismes sont entrés dans l’organisme : dans la région génitale ou buccale ou autour de l’anus. Les MST peuvent entraîner des sécrétions du pénis ou du vagin et la miction peut être douloureuse.

Ressources dans cet article