Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Maladie des artères coronaires : les faits en bref

Par The Manuals's Editorial Staff,

Dans la maladie des artères coronaires, le flux sanguin vers le muscle cardiaque est partiellement ou complètement obstrué. Dans l’athérosclérose (littéralement, « durcissement des artères »), des dépôts gras s’accumulent sur les parois des artères et finissent par rétrécir l’artère, pouvant même bloquer le flux sanguin dans l’artère. L’athérosclérose peut affecter les artères alimentant le cœur en sang, entraînant une coronaropathie.

L’obstruction du flux sanguin peut entraîner

  • Angor : Douleur thoracique temporaire ou sensation de pression qui survient alors que le muscle cardiaque ne reçoit pas suffisamment d’oxygène

  • Syndromes coronariens aigus : Obstruction soudaine d’une artère coronaire qui entraîne une angine de poitrine instable ou une crise cardiaque (infarctus du myocarde), en fonction de l’emplacement et du degré d’obstruction

Pour une présentation plus complète, voir Aperçu de la coronaropathie.

Qui risque de développer une coronaropathie ?

Certains facteurs qui déterminent si une personne développe une maladie des artères coronaires ne peuvent pas être modifiés. Ceux-ci incluent

  • Âge avancé

  • Sexe masculin

  • Des antécédents familiaux de maladie des artères coronaires précoce (autrement dit, un parent proche touché par la maladie avant l’âge de 50 à 55 ans).

D’autres facteurs de maladie des artères coronaires peuvent être modifiés ou traités. Ces facteurs sont les suivants :

Comment savoir si l’on a une crise cardiaque

Les personnes qui ont une crise cardiaque présentent des symptômes tels que

  • Gêne ou douleur thoracique qui peut s’étendre dans le dos, la mâchoire, le bras gauche, le bras droit, les épaules ou l’abdomen

  • Essoufflement

  • Nausées ou vomissements

  • Anxiété et/ou agitation

  • Sensation d’évanouissement ou réel évanouissement

  • Transpiration importante soudaine

Pour des raisons inconnues, les femmes présentent souvent des symptômes différents et moins identifiables.

Environ un tiers des personnes qui ont une crise cardiaque ne présentent pas de douleur thoracique – il s’agit généralement de femmes et de sujets non caucasiens, qui ont plus de 75 ans, sont atteints d’insuffisance cardiaque ou de diabète ou ont eu un AVC.

Le saviez-vous ?

  • La moitié des décès liés à l’infarctus se produisent dans les 3 à 4 heures qui suivent le commencement des symptômes.

Les syndromes coronariens aigus sont des urgences médicales. La rapidité du traitement augmente les chances de survie.

Comment traite-t-on une crise cardiaque ?

Le traitement et le diagnostic sont établis simultanément. Les médecins surveillent le cœur à l’aide d’une électrocardiographie (ECG) pour déceler les signes de complications tels que les anomalies du rythme cardiaque.

Des médicaments sont administrés pour réduire le risque de caillots de sang, pour soulager la douleur et souvent pour réduire l’anxiété.

Des procédures telles qu’une intervention coronarienne percutanée (angioplastie et placement d’une endoprothèse) et un pontage aorto-coronarien (intervention chirurgicale) peuvent être réalisées pour ouvrir les artères rétrécies ou obstruées.

Un test d’effort (électrocardiographie réalisée pendant un exercice physique ou en utilisant un médicament) est généralement réalisé avant ou peu après la sortie de l’hôpital pour déterminer comment vont les personnes après la crise cardiaque et si l’alimentation en sang du cœur est toujours réduite.

Les personnes doivent également changer leur style de vie pour réduire leur risque de problèmes cardiaques futurs. Ces changements comprennent

  • Régime alimentaire sain (par exemple, en limitant la quantité de graisses)

  • Augmentation prudente du niveau d’exercice physique (tel que recommandé par leur médecin ou kinésithérapeute)

  • En cas d’hypertension artérielle ou de diabète, des efforts doivent être faits pour essayer de maîtriser ces troubles

  • En cas de tabagisme, arrêt de fumer

La rééducation cardiaque est utile pour certaines personnes qui

  • Ont récemment eu une crise cardiaque

  • Présentent une insuffisance cardiaque ou une coronaropathie qui s’est développée récemment ou s’est soudainement aggravée

  • Ont subi une intervention chirurgicale cardiaque

Elle a pour but de maintenir ou de récupérer l’autonomie, au moins dans les activités de base de la vie quotidienne, dans les limites imposées par l’atteinte cardiaque.

Ressources dans cet article