Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Sécrétions vaginales : les faits en bref

Par The Manuals's Editorial Staff,

Sécrétions vaginales : Normales ou anormales ?

Une sécrétion normale du vagin peut résulter de changements normaux des taux d’œstrogènes. Par exemple, une sécrétion normale peut survenir pendant la grossesse ou pendant le cycle menstruel quelques jours avant l’ovulation. Les pilules contraceptives et l’excitation sexuelle peuvent affecter la quantité et l’aspect des sécrétions.

Habituellement, une sécrétion normale est inodore et est d’un blanc laiteux ou liquide et transparente.

Organes génitaux féminins internes

Qu’est-ce qui provoque des sécrétions anormales ?

  • Les produits chimiques qui irritent la région génitale, tels que ceux contenus dans les produits d’hygiène, les bains moussants, les lessives ou les mousses et gels contraceptifs
  • Certaines infections, telles que la vaginose bactérienne et les infections par les levures (candidose)
  • Certaines maladies sexuellement transmissibles telles que les infections à trichomonas, à chlamydia et les gonorrhées
  • Un objet étranger (tel qu’un tampon oublié) dans le vagin
  • Le manque d’hygiène
  • Un cancer (rarement)

Qu’est-ce qui fait que des sécrétions vaginales sont anormales ?

  • Plus dense que la normale
  • Plus épaisse que la normale
  • Semblable à du pus
  • Mousseuse
  • Blanche et grenue (comme le fromage blanc maigre non battu)
  • Grisâtre, verdâtre, jaunâtre ou striée de sang
  • Malodorante ou ayant une odeur de poisson
  • Accompagnée de prurit, de sensation de brûlure, d’une éruption ou de douleur

Qu’est-ce qui provoque des sécrétions anormales ?

  • Les produits chimiques qui irritent la région génitale, tels que ceux contenus dans les produits d’hygiène, les bains moussants, les lessives ou les mousses et gels contraceptifs

  • Certaines infections, telles que la vaginose bactérienne et les infections par les levures (candidose)

  • Certaines maladies sexuellement transmissibles telles que les infections à trichomonas, à chlamydia et les gonorrhées

  • Un objet étranger (tel qu’un tampon oublié) dans le vagin

  • Le manque d’hygiène

  • Un cancer (rarement)

Qu’est-ce qui fait qu’une sécrétion vaginale est anormale ?

  • Plus dense que la normale

  • Plus épaisse que la normale

  • Semblable à du pus

  • Mousseuse

  • Blanche et grenue (comme le fromage blanc maigre non battu)

  • Grisâtre, verdâtre, jaunâtre ou striée de sang

  • Malodorante ou ayant une odeur de poisson

  • Accompagnée de prurit, de sensation de brûlure, d’une éruption ou de douleur

Signes d’alerte concernant les sécrétions anormales chez la femme

Chez une femme présentant des sécrétions anormales, les causes de préoccupation sont les suivantes :

  • Chez les jeunes filles, fièvre ou sécrétion jaune ou verte avec une odeur de poisson
  • Fortes douleurs abdominales et pelviennes ou douleur durant plus de 2 heures
  • Écoulement de pus, fièvre ou autres signes d’infection dans les organes reproducteurs
  • Selles dans les pertes vaginales
  • Sécrétion sanglante après la ménopause

Les femmes ou jeunes filles présentant des signaux d’alerte doivent consulter un médecin le jour suivant, sauf si le seul signe est la présence de selles ou de sang dans les sécrétions. Un délai de plusieurs jours n’est alors vraisemblablement pas dangereux.

Pour une présentation complète, voir Sécrétions vaginales et Aperçu sur les infections vaginales.

Que font les médecins

Les médecins effectuent généralement un examen gynécologique. Ils utilisent un instrument nommé spéculum pour écarter les parois du vagin. Puis ils examinent le vagin et le col de l’utérus (la partie inférieure de l’utérus). Les photos ci-dessous montrent ce que peuvent voir les médecins si certaines infections sont la cause de sécrétions vaginales.

Traitement des sécrétions vaginales

Les maladies sous-jacentes sont traitées si possible. Par exemple, la vaginose bactérienne est traitée par antibiotiques.

Pour aider à soulager les symptômes

  • Garder la sphère génitale aussi propre que possible.
  • Laver la sphère génitale chaque jour sans savon, et la sécher complètement.
  • S’il est nécessaire d’utiliser du savon, choisir un savon doux, hypoallergénique et rincer et sécher complètement.
  • Changer de sous-vêtement une fois par jour.
  • En cas de douleur et de prurit, appliquer une poche de glace sur la sphère génitale, faire un bain de siège tiède ou l’asperger avec de l’eau tiède contenue dans une bouteille d’eau.
  • User d’une bonne hygiène (s’essuyer de l’avant vers l’arrière, se laver les mains après être allé à la selle ou après avoir uriné et éviter de mettre ses doigts dans la sphère génitale).
  • Ne pas utiliser des produits qui irritent systématiquement la sphère.
  • Ne pas utiliser de déodorants pour l’hygiène intime et ne pas recourir à des douches vaginales.

Le saviez-vous ?

  • Souvent, les douches vaginales suppriment les bactéries qui protègent normalement le vagin, augmentant dès lors le risque d’infection.

Si les symptômes sont modérés ou sévères et que des mesures générales sont sans effet, des médicaments (tels qu’une crème aux corticoïdes) peuvent être nécessaires.

Ressources dans cet article