Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Troubles du sommeil : les faits en bref

Par The Manual's Editorial Staff,

Le sommeil est nécessaire à la survie et à une bonne santé, mais on ne comprend pas complètement pourquoi le sommeil est nécessaire et de quelle façon exactement il est bénéfique aux personnes. Les besoins en sommeil des personnes sont très variés, en général de 6 à 10 heures par nuit.

Pour une description complète, voir Aperçu sur le sommeil.

Le saviez-vous ?

  • Personne ne sait exactement pourquoi les personnes ont besoin de dormir.

  • Près de la moitié des personnes ont des insomnies à un moment ou à un autre.

Il existe plusieurs types d’insomnie :

  • Difficulté à s’endormir (insomnie d’endormissement) : Les personnes ont fréquemment des difficultés à s’endormir lorsqu’elles ne peuvent pas détendre leur esprit et elles continuent à penser et à s’inquiéter. Parfois, l’organisme n’est pas prêt à s’endormir à une heure jugée habituelle pour s’endormir. C’est-à-dire que l’horloge interne de l’organisme n’est pas synchronisée avec le cycle de lumière et d’obscurité de la Terre. Il s’agit d’un type de trouble du sommeil du rythme circadien. Ce problème est fréquent chez les adolescents et les jeunes adultes.

  • Difficulté à rester endormi (insomnie de maintien du sommeil) Les personnes âgées sont plus susceptibles d’avoir des difficultés à rester endormies que les jeunes. Dans ce type d’insomnie, l’endormissement est normal, mais les personnes se réveillent après quelques heures, sans pouvoir se rendormir facilement. Ces personnes sont parfois insatisfaites de leur sommeil.

  • Réveil matinal précoce : Ce type peut être le signe d’une dépression chez les personnes de tout âge.

L’insomnie peut entraîner des difficultés à rester éveillé, tout comme certains troubles (tels que la narcolepsie).

D’autres troubles peuvent interférer avec une bonne nuit de sommeil. Par exemple, certaines personnes bougent leurs membres involontairement dans leur sommeil ou lorsqu’elles sont allongées. D’autres ont des cauchemars ou des terreurs nocturnes ou sont somnambules (affections nommées parasomnies).

Comment traiter l’insomnie ?

Le traitement dépend de sa cause et de sa gravité. Si l’insomnie résulte d’un autre trouble, celui-ci est traité.

Pour les insomnies légères, les options comprennent

La mélatonine est parfois utilisée pour traiter l’insomnie. Le recours à la mélatonine pour traiter les troubles du sommeil est controversé. Elle semble être sûre à court terme (jusqu’à quelques semaines), mais les effets liés à une absorption prolongée sont inconnus. De plus, les produits à base de mélatonine ne sont pas règlementés ; leur pureté et leur composition ne peuvent pas être confirmées.

Les effets d’autres plantes médicinales et compléments alimentaires tels que le kava et la valériane ne sont pas bien compris.

Ronflez -vous ?

Environ 57 % des hommes et 40 % des femmes ronflent. Certaines personnes ronflent doucement, mais le ronflement est habituellement important et parfois assez fort pour être entendu dans une autre pièce. Le ronflement est pénible uniquement pour les autres personnes, habituellement le partenaire de lit ou le colocataire qui essaie de s’endormir. Les personnes savent rarement qu’elles ronflent sauf si d’autres le leur disent.

Le ronflement est souvent un symptôme de perturbation de la respiration pendant le sommeil, par exemple une apnée obstructive du sommeil.

Le sommeil et l’enfant

Les enfants peuvent avoir des problèmes de sommeil. Ils peuvent faire des cauchemars ou avoir des terreurs nocturnes, être somnambules ou se réveiller au milieu de la nuit. Ils peuvent ne pas vouloir aller au lit. Ces problèmes sont souvent temporaires et ne nécessitent souvent pas de traitement.

Ressources dans cet article