Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Acide gammahydroxybutyrique

Par Patrick G. O’Connor, MD, MPH, Professor of Medicine; Chief, Section of General Internal Medicine, Yale University School of Medicine

L’acide gammahydroxybutyrique (GHB ou G) est pris par voie orale. Les effets sont identiques à ceux de la kétamine ou de l’alcool, mais ils durent plus longtemps, et le GHB est beaucoup plus dangereux.

Symptômes

Le GHB provoque une sensation de relaxation et de tranquillité. Il peut aussi provoquer une asthénie et une désinhibition.

À des doses plus élevées, le GHB provoque des vertiges, une perte de la coordination, des nausées et des vomissements. Un ralentissement de la respiration, des convulsions et un coma peuvent survenir et conduire à une insuffisance respiratoire, voire au décès. L’association du GHB à d’autres sédatifs, en particulier l’alcool, est extrêmement dangereuse. La plupart des décès sont liés à une prise concomitante de GHB et d’alcool.

Les symptômes de sevrage se manifestent lorsque le GHB est arrêté pendant plusieurs jours, alors qu’il était consommé de façon régulière.

Diagnostic et traitement

Aucun test facilement disponible ne peut confirmer l’utilisation du GHB.

Le traitement n’est nécessaire qu’en cas d’overdose. L’assistance respiratoire peut être nécessaire si la respiration est affectée. La plupart des personnes se rétablissent rapidement.