Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Stéroïdes anabolisants

Par Patrick G. O’Connor, MD, MPH, Professor of Medicine; Chief, Section of General Internal Medicine, Yale University School of Medicine

  • Les utilisateurs de stéroïdes anabolisants sont souvent des sportifs qui cherchent à augmenter la masse musculaire et à augmenter leur force et leur énergie.

  • Les stéroïdes anabolisants peuvent augmenter la taille des muscles, mais ils peuvent également avoir de nombreux effets secondaires, tels que sautes d’humeur, comportement agressif, irritabilité et acné.

  • Ces substances peuvent être détectées dans l’urine pendant une durée allant jusqu’à six mois.

  • Le traitement implique l’arrêt de l’utilisation.

Les stéroïdes anabolisants comprennent l’hormone testostérone et les drogues apparentées. Ils ont de nombreux effets physiques sur l’organisme, comme une augmentation de la force, de la masse musculaire et du potentiel énergétique. Ainsi, ces drogues sont souvent utilisées de façon illégitime dans le but d’améliorer les performances sportives. Les consommateurs sont souvent des sportifs, habituellement des joueurs de football, des lutteurs ou des haltérophiles, et presque tous sont de sexe masculin. Les stéroïdes anabolisants sont utilisés médicalement pour traiter des taux de testostérone bas (hypogonadisme) et parfois, pour prévenir la diminution de la masse musculaire chez les personnes devant rester alitées ou atteintes de brûlures sévères, de cancer ou de SIDA.

Les médicaments peuvent être pris par voie orale, injectés par voie intramusculaire ou appliqués sur la peau en gel ou en patch.

Les sportifs peuvent prendre des stéroïdes pendant un certain temps, arrêter puis reprendre l’utilisation plusieurs fois par an. Ce processus est appelé dosage par cycles. Les sportifs utilisent souvent plusieurs stéroïdes en même temps (une pratique appelée dosage par cumul), par différentes voies (voie orale, injection ou patch). Ils peuvent également augmenter la dose par cycles (appelé dosage pyramidal). Cette méthode peut donner lieu à des doses élevées. Les dosages par cycle, par cumul et pyramidal sont destinés à améliorer les effets souhaités et à minimiser les effets nocifs, mais peu de preuves soutiennent ces bénéfices.

Aux doses utilisées pour traiter les troubles, les stéroïdes anabolisants entraînent quelques problèmes. Cependant, les sportifs peuvent prendre des doses de 10 à 50 fois ces doses.

Symptômes

Les stéroïdes peuvent augmenter la taille du muscle. L’augmentation de la taille musculaire dépend directement de la quantité de drogue prise.

Les stéroïdes présentent plusieurs effets psychologiques (en général seulement à doses élevées) :

  • Brusques changements d’humeur

  • Attitudes irrationnelles

  • Augmentation de l’agressivité (souvent appelée rage stéroïdienne)

  • Irritabilité

  • Augmentation du désir sexuel (libido) chez les hommes et parfois les femmes

  • Dépression

Une augmentation de l’acné est fréquente chez les deux sexes. La libido peut être augmentée ou, plus rarement, diminuée. L’agressivité et l’appétit peuvent augmenter. Chez les hommes, le tissu mammaire peut s’hypertrophier (gynécomastie), les testicules peuvent rétrécir et la numération des spermatozoïdes peut diminuer. Chez les femmes, les effets de la masculinisation tels que perte de cheveux, pilosité corporelle excessive (hirsutisme), hypertrophie du clitoris et voix plus grave, sont fréquents. La taille des seins peut diminuer, et les tissus revêtant le vagin peuvent s’affiner et devenir moins élastiques (atrophie). Les règles peuvent être modifiées ou s’arrêter. La gynécomastie chez les hommes et les effets de la masculinisation chez les femmes peuvent être irréversibles.

Chez les jeunes adolescents, les stéroïdes peuvent interférer avec le développement des os des bras et des jambes.

Une utilisation à long terme peut entraîner la production de globules rouges en excès et de taux anormaux de graisses (lipides) dans le sang. Les taux de lipoprotéines de basse densité (LDL, c’est-à-dire le mauvais cholestérol) augmentent et de haute densité (HDL, c’est-à-dire le bon cholestérol) diminuent.

Diagnostic

Des analyses d’urine sont réalisées pour vérifier les produits de dégradation des stéroïdes anabolisants. Ces produits peuvent être détectés jusqu’à six mois après la fin de l’utilisation.

Prévention

Il faut informer les adolescents et les jeunes adultes des risques liés à la prise de stéroïdes, à partir du collège. Des programmes, qui enseignent des façons alternatives et saines pour augmenter la taille des muscles et améliorer les performances, peuvent être utiles. De tels programmes mettent l’accent sur une bonne alimentation et des techniques d’entraînement avec des poids.

Traitement

Le principal traitement est d’arrêter l’utilisation. Bien qu’une dépendance physique puisse survenir, une dépendance psychologique, en particulier chez les culturistes faisant des compétitions, peut exister. La gynécomastie peut nécessiter une réduction chirurgicale.