Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Tomographie par émission de positrons (TEP)

Par Hakan Ilaslan, MD, Associate Professor of Radiology;Staff Radiologist, Cleveland Clinic Lerner College of Medicine;Imaging Institute, Diagnostic Radiology

La tomographie par émission de positrons (TEP) est un type de scintigraphie radio-isotopique.

Dans la TEP, une substance utilisée (métabolisée) par l’organisme, telle que le glucose ou l’oxygène, est marquée par un radio-isotope, un atome qui émet des particules de rayonnement chargées positivement appelées positrons. L’association de cette substance et du radio-isotope est appelée un « traceur radioactif ». Le traceur s’accumule dans des tissus spécifiques du corps. Généralement, plus le tissu est actif (par exemple, plus il utilise de glucose ou d’oxygène), plus il accumule de traceur et plus il émet de radiations.

Le scanner TEP contient plusieurs anneaux de détecteurs qui enregistrent le rayonnement émis. Les données sont enregistrées sous de nombreux angles différents. À partir de ces données, les ordinateurs produisent une série d’images bidimensionnelles en couleur qui ressemblent à des tranches du corps (appelées tomographies). Ces données peuvent aussi être utilisées pour construire des images tridimensionnelles.

Les images montrent différents niveaux d’activité avec différentes intensités de couleur. Par conséquent, la TEP peut fournir des informations sur le fonctionnement d’un tissu et peut identifier les tissus anormaux, qui peuvent être plus ou moins actifs que les tissus normaux. Toutefois, la TEP ne fait pas apparaître les détails anatomiques et structurels des tissus et des organes aussi bien que la tomodensitométrie (TDM) ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Procédure pour la TEP

Avant l’examen, on peut demander aux personnes de ne pas consommer d’alcool, de caféine, de produits de tabac ou de tout médicament pouvant altérer le fonctionnement cérébral (comme des sédatifs).

Pour la TEP, la substance marquée par le radio-isotope est injectée dans une veine des personnes. Il faut environ 30 à 60 minutes pour que la substance atteigne la zone à examiner.

Les personnes sont allongées sur une table étroite, capitonnée qui glisse dans le scanner TEP, et la table est positionnée de telle sorte que la région à évaluer se trouve dans la grande ouverture circulaire du scanner TEP.

On demande aux personnes de rester allongées pendant quasiment tout l’examen, qui peut prendre 45 à 60 minutes. En fonction de la zone du corps examinée, on peut demander aux personnes de réaliser certaines activités, comme des tâches mentales pour stimuler l’activité cérébrale.

Utilisations de la TEP

La TEP est utilisée pour évaluer le flux sanguin et l’activité dans le cœur et le cerveau, ainsi que pour détecter un cancer et d’autres anomalies.

Cœur

La TEP du cœur peut montrer le fonctionnement du cœur, ce qui peut aider à déterminer si une personne est éligible à un pontage coronarien ou à une transplantation cardiaque.

Cerveau

Une TEP du cerveau peut montrer dans quelle mesure le cerveau fonctionne bien et quelles sont les parties plus actives du cerveau pendant certaines activités, par exemple pendant le calcul mental.

La TEP est parfois utilisée pour aider les médecins à diagnostiquer une maladie d’Alzheimer et une maladie de Parkinson, ainsi que pour les aider à évaluer des troubles convulsifs.

Cancer

La TEP peut montrer si un cancer est présent, où il s’est propagé et comment il répond au traitement.

Environ 80 % des examens par TEP sont réalisés pour aider les médecins à évaluer le cancer. Les types de cancer concernés sont notamment un cancer du poumon, un cancer colorectal, un cancer œsophagien, un cancer de la tête et du cou, un lymphome et un mélanome.

La TEP aide aussi les médecins à déterminer si des ganglions lymphatiques hypertrophiés chez les personnes atteintes d’un cancer sont dus à la dissémination (métastases) du cancer ou à une autre anomalie.

Variantes

TEP par tomodensitométrie (TEP-TDM)

La TEP est généralement associée à la TDM. La TEP-TDM fournit des images détaillées bidimensionnelles montrant l’anatomie (via la TDM) et le fonctionnement (via la TEP). Les deux images (images TDM et TEP) peuvent être visualisées séparément, ou l’une peut être recouverte par l’autre. Par conséquent, cette technique fournit des informations utiles concernant l’anatomie et la fonction et peut aider les médecins à identifier des anomalies qui affectent l’anatomie et/ou la fonction.

Cette technique est particulièrement utile pour les cancers situés dans des parties du corps, telles que le cou et le bassin, qui comprennent différents tissus proches les uns des autres. Elle aide à localiser avec précision le cancer et peut détecter précocement les récidives.

Cet examen prend généralement moins d’une heure.

Inconvénients de la TEP

La quantité d’exposition au rayonnement due à la TEP est similaire à celle due à la TDM. Quand la TEP et la TDM sont effectuées au cours d’un examen unique, la dose de rayonnement est nettement plus élevée.

Parce que les radio-isotopes utilisés dans la TEP émettent un rayonnement pendant un court laps de temps seulement, la TEP peut être réalisée uniquement si le radio-isotope est produit dans une zone proche et peut être rapidement obtenu.

La TEP est relativement chère et n’est pas largement disponible.

Ressources dans cet article