Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Syndrome de sensibilité chimique multiple

Par Margaret-Mary G. Wilson, MD, United Healthcare, Maryland Heights

Le syndrome de sensibilité chimique multiple semble amorcé par l’exposition à de faibles taux de plusieurs substances identifiables ou non, couramment rencontrées dans l’environnement.

  • Les symptômes comprennent une augmentation du rythme cardiaque, une douleur thoracique, des sueurs, une gêne respiratoire, une asthénie, des bouffées de chaleur et des vertiges.

  • Des analyses peuvent être réalisées pour exclure des troubles allergiques.

  • Le traitement comprend une psychothérapie, l’évitement de certaines substances, ou les deux.

Le syndrome de sensibilité chimique multiple est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. En outre, il est observé chez 40 % des patients qui ont un syndrome de fatigue chronique et chez 16 % de ceux atteints de fibromyalgie.

Certains médecins estiment que ce syndrome a des causes psychologiques, probablement à type de trouble anxieux, semblable à l’agoraphobie (peur des espaces ouverts) ou aux attaques de panique (voir Attaques de panique et trouble panique). D’autres considèrent que cette maladie peut être un type de réaction allergique (voir Réactions allergiques et autres troubles d'hypersensibilité). Plusieurs perturbations immunitaires peuvent être retrouvées, ce qui est en faveur de l’hypothèse allergique. On ne retrouve cependant pas un ensemble cohérent de modifications chez les personnes qui souffrent de ce syndrome : sa cause reste incertaine.

Symptômes et diagnostic

Certains patients manifestent les premiers symptômes après une seule exposition à un taux élevé de différentes substances toxiques. Les malades attribuent leurs symptômes à l’exposition à ces substances, mais en général il n’existe pas de lien évident.

Les symptômes comprennent une augmentation du rythme cardiaque, une douleur thoracique, des sueurs, une gêne respiratoire, une asthénie, des bouffées de chaleur, des vertiges, des nausées, une suffocation, un tremblement, des paresthésies, une toux, un enrouement et des difficultés de concentration.

Le médecin établit le diagnostic de syndrome de sensibilité chimique multiple sur la base de ces symptômes. Le diagnostic est prouvé si les symptômes

  • récidivent lors d’une nouvelle exposition à la substance ;

  • surviennent après une exposition à des niveaux beaucoup plus bas que ceux précédemment tolérés ou habituellement tolérés par d’autres ;

  • diminuent quand la personne quitte l’environnement responsable ;

  • se développent en réponse à une grande variété de substances chimiques différentes.

Des analyses de sang et des tests cutanés peuvent être réalisés, entre autres, pour diagnostiquer des troubles allergiques.

Traitement

Le traitement vise généralement à éviter les toxiques que l’on estime responsables des symptômes. Il peut toutefois être difficile d’éviter ces substances, parce que la plupart d’entre elles sont diffuses dans l’environnement. Les personnes doivent éviter un isolement social trop important. Une psychothérapie est parfois utile, pas nécessairement parce le trouble est d’ordre psychologique, mais parce qu’il aide les personnes à faire face à leurs symptômes.

Ressources dans cet article